peau d homme hubert zanzim bd


 J'avais été attirée par sa couverture dès sa sortie. Je venais de plus de lire les trois volumes des Ogres-Dieux  par Hubert que j'avais adoré. Et voilà que Noukette enfonce le couteau avec son avis dithyrambique. Je suis faible ! Je n'ai pas résisté.

Le récit :

Au moyen-Age, une jeune fille doit se marier selon la coutume. Ses parents lui ont choisi un prétendant plutôt jeune et beau mais elle aurait aimé le rencontrer avant de convoler. Sa tante intervient alors et lui propose une peau d'homme que cachent précieusement les femmes de leur famille et qu'elles se transmettent de mères en filles. 



Elle enfile donc cette peau et se transforme en homme. Avec cette nouvelle apparence la voilà partie à la recherche de ce prétendant avec qui elle passe un petit moment et il faut avouer qu'elle ne le trouve pas franchement très intéressé : il fréquente les bars, se révèle très lourd dans ces propos. Malgré cela une amitié née entre eux et le fiancé s'éprend assez vite du petit homme en qui elle s'est transformée ...

Mon avis : 

C'est intense, très intense. Un récit qui parle au cœur et semble criant de vérités alors que l'histoire se passe au Moyen-Age et concerne des princes et princesse qui constituent l'enrobage au message qu'Hubert semble avoir voulu faire passer. Il s'est livré avec beaucoup de finesse pour nous livrer une magnifique histoire d'amour fluide.



Le plus surprenant est cette façon d'alterner le féminin et le masculin obligeant le lecteur à faire de même. C'est l'histoire d'une jeune fille mais quand elle revêt sa peau d'homme elle est  un homme puis on rebascule dans sa vie de femme. On réalise alors qu'au fond, homme ou femme, le personnage est le même Ce n'est qu'une question d'enveloppe ...



Le personnage secondaire est le méchant de l'histoire aussi méchant qu'il est beau. On assiste en le regardant à l'exaltation d'un fou pouvant charmer dans un premier temps mais conduisant ses serviteurs progressivement avec lui dans la folie de la persécution. Ce qui trouve de nombreux écho de nos jours si on s'intéresse au monde LGBT. Combien d'opposants au mariage gay ? ...

C'est avec bonheur que j'ai retrouvé les traits de Zanzim qui m'avait charmé dans L'île aux femmes. Ici, le trait est épuré mais suffisant pour révéler la force et les sentiments de chaque personnage. Il en ressort une grande simplicité s'effaçant au service du propos et quel cadeau.

Un coup de cœur !

Pour notre rendez-vous,
La BD de la semaine chez Stephie

Les avis de Noukette et Mo

Autre ouvrage de Zanzim sur ce blog : L'île aux femmes
Autre ouvrage de Hubert : Les Ogres-Dieux, Petit, tome 1
                                           Les Ogres-Dieux, Demi-sang, tome 2
                                           Les Ogres-Dieux, Le Grand Homme, tome 3

-------------------------------------------------
Paru le 3 juin 2020
Collection : Mille feuilles
160 pages