l'enfant océan mourlevat

Ils étaient sept, sept frères qui prirent la route par une nuit pluvieuse afin de rejoindre le grand océan. C'est le plus jeune d'entre eux : Yann qui les avait entraîné et semblait les guider grâce à un mystérieux instinct. Ils fuyaient leurs parents et rien ne paraissait pouvoir les arrêter. A la différence du Petit Poucet, nul besoin de petits cailloux car le retour n'était pas envisagé. Seul le chant de l'océan les attirait ...


L'originalité de l'histoire tient dans ce qu'elle est polyphonique. En effet ce sont les frères qui sont tour à tour narrateurs de l'histoire ainsi que les personnages croisés. Cette multiplication des points de vue et des éclairages offre une richesse que l'on ne trouve pas dans tous les ouvrages de jeunesse.

Les multiples références au conte de Charles Perrault pourrait nous faire croire en une transposition de ce conte dans le monde moderne mais il n'en est rien. Inutile de chercher la morale de cette histoire, cela ne ferait que la réduire. Jean Claude Mourlevat a totalement détourné le conte originel pour recréer une histoire réaliste et sombre mais également dotée de belles valeurs telle la solidarité de ces personnes croisées par le groupe d'enfants ainsi la boulangère, ...

Cependant, c'est la personnalité de Yann qui m'a le plus interpellé. Il ne fuit pas pour survivre mais parce que le contexte familiale est trop lourd. Il fuit pour être libre et ce meneur nous apparaît sous un jour bien plus sombre à la fin du livre en dévoilant des motifs bien égoïstes alors que le Petit Poucet avait à coeur le bien et l'amour de sa famille.

Une histoire riche, émouvante et surprenante à bien des égards.

Le Petit Poucet de Gustave Doré


-------------------------------------------------------------

Editions Pocket Jeunesse
Date de parution : 1999
152 pages