Fendre l'armure - Anna Gavalda


Une petite main est venue déposer dans ma boîte aux lettres le premier livre d'Anna Gavalda et son dernier. Il était question de découvrir cette auteure que je n'avais jamais lu, comme vous vous en doutez, et pour ne pas faire comme tous le monde, j'ai commencé par la fin : Fendre l'armure ...

La sirène de Chiloé - Mythes des indiens Mapuches - Jacqueline Heissat et Violaine Marlange


L'île de Chiloé, située au sud du Chili fait partie d'un archipel d'îles sauvages. Intégrée à la région de Los Lagos, elle est réputée comme appartenant à une des plus belles zones du pays. Cependant, ses habitants sont pauvres et vivent de pêche et d'agriculture.
Les centaines d'églises en bois lui ont permis d'être classée au patrimoine de l'humanité par l'Unesco.

De nombreuse tribus indiennes dont les Mapuches y vivent, installés là depuis l'ère précolombienne. Le peuple Mapuche n'a pas d'histoire écrite, leur culture est avant tout orale d'où l'idée de mettre par écrit un des mythes  des Mapuches : l'histoire de la petite sirène de Chiloé transmis de génération en génération.


Le recueil se divise en deux parties : Kintunien et la petite sirène contant l'enfance de notre sirène et expliquant pourquoi la mer est si riche en poissons autour de Chiloé et La sirène et l'albatros, une histoire d'amour expliquant l'origine des poissons volants.

Les illustrations fines et épurées de Violaine Marlange soutiennent magnifiquement l'histoire.
Les deux contes se savourent comme une poésie tout en gardant un ancrage avec le réel comme le souhaite la maison d'édition. Pour avoir eu la chance de rencontrer cette voyageuse extraordinaire et passionnante qu'est Jacqueline Heissat au salon du livre du Mans. Je lui suis reconnaissante d'être ce qu'elle est ; attentive au sort des minorités, ouverte et œuvrant à son échelle pour un monde meilleur !

DADOCLEM éditions
Date de parution : 2009
Conte
A partir de 7 ans

Ma mère à l'Ouest d'Eva Kavian


A la base destiné à un public adolescent, j'ai pensé en lisant ce livre me confronter à une lecture du genre simple voyez-vous ? Non ? Et bien tant mieux parce que QUELLE ERREUR ! C'est une lecture dure, qui vous retourne comme une crêpe et vous questionne particulièrement. 
Samantha est une fillette que les services sociaux ont pris en charge estimant sa mère, Betty,  inapte à s'occuper d'elle puisque déficiente mentale. Nous allons donc suivre les tranches de vie de cette enfant puis adolescente et de sa construction.

Ne cherchez pas de misérabilisme, il n'y en a pas. Paradoxalement, malgré les situations ô combien difficiles vécues par Samantha et Betty, on trouve énormément de tendresse, d'amour et d'humour. Le discours parfois direct de notre héroïne nous fait entrer assez rapidement dans son intimité. On découvre en premier lieu tout l'amour d'une mère déficiente mentale dont le monde subitement ne gravite plus qu’autour de son enfant. 

" Betty n'est pas complètement demeurée. Elle se concentrait simplement sur l'essentiel et l'essentiel c'était Samantha. "

Cependant, à l'âge de six ans lorsqu'il faut scolariser la petite fille : le regard, les stéréotypes et les a prioris sur lesquelles beaucoup se fondent auront raison d'elles. Samantha sera envoyée en famille d'accueil. Une première question se pose sur la nécessité de ce placement quand l'enfant se trouve dans un foyer aimant. D'autant plus que ces familles qui correspondent aux normes de la société bourgeoise, éduquée, ... s’avéreront sous le vernis bien autre que ce qu'elles semblent être ... 

" ... il était devenu fou. ... il avait une envie insupportable de lui empoigner les fesses. ... Le corps de Louise, les fesses de Louise. Ses seins, bon Dieu, ses seins. "

On y parle de gens simples qui peinent à vivre, parfois " différents" mais ayant de l'amour et des valeurs face à une hypocrisie bourgeoise qui imposent règles et morale tout en y dérogeant allègrement et c'est amené avec tellement d'humour que l'on en sourit.

On y trouve également tout un pendant psychologique car les thèmes de la séparation, de la destruction, de l'édification de murs pour se protéger avant la réunification ne sont pas absents. Le livre commence d'ailleurs par l'édification du mur de Berlin. 

"J'ai commencé à construire le mur de la honte. Mon mur à moi ... "

Le titre du livre prête à sourire également par ses références géographiques, psychologiques et allégoriques.

Eva Kavian pose avec justesse les dysfonctionnements des services sociaux malgré les belles personnes que l'on peut y trouver, les problématiques posées par l'éloignement d'un enfant avec sa famille et le fait que le plus important pour élever un enfant ne se trouve ni dans l'argent, ni dans la position sociale, ni dans les diplômes.  

Edition : Mijade
Date de parution : 2012
142 pages

METZ, la Venise de l'Est


Je reprends un article ancien que j'améliore progressivement car ... il y a tant à dire sur cette ville. Je vais vous expliquer pourquoi j'y reviens chaque année et ce qui la rend incontournable à mes yeux ... mais tout d'abord les nouveautés 2017 que j'ai eu l'occasion de découvrir :

La tresse - Laeticia Colombani


Pour un premier roman, je dis chapeau bas. Quand je vois un roman apparaître un peu trop souvent dans la blogosphère et ailleurs j'ai tendance à fuir mais là quelque chose me retenait et heureusement que je ne suis pas passée à côté de ce bijoux, cette perle, cette révélation ! Oui tout ça rien de moins !

C'est une amie de l'auteure atteinte d'un cancer et que Laeticia a accompagné qui lui a donné l'idée de cette histoire ou devrais-je dire de ces histoire car ce roman conte l'histoire de trois femmes courageuses : Smita, en Inde, une intouchable ce qui est juste une double peine quand on vit dans ce pays. Or celle-ci va tout faire pour que sa fille ne subisse pas le même sort. 

Giulia, elle est une jeune femme qui travaille dans l'atelier de son père. Une femme passionnée, ayant abandonné tôt ses études mais cultivée car autodidacte et qui va faire la connaissance d'un jeune homme sikh, porteur de valeurs différentes que celles de la société traditionnelle sicilienne dans laquelle elle ne se retrouve pas forcément. 

Et enfin, nous découvrons Sarah, une femme, proche de la quarantaine, vivant au canada, femme puissante et reconnu car avocate mais touchée par la maladie elle va voir son monde basculer et subir la discrimination de ses pairs.

Trois femmes, trois destins, trois guerrières modernes. Elles représentent à la fois la mère, l'amoureuse et la femme active dans lesquelles on se reconnait. Peu importe le pays, il y a des traits de féminité que nous portons toutes et dans lesquelles on peut se reconnaître et ça c'est fort de les avoir ainsi distiller dans ses figures touchantes et bouleversantes.


Un merveilleux coup de cœur !


Les avis de NicolePretty BooksSophie !

Editeur : Grasset
Date de parution : 10/05/2017
Nombre de pages : 240