Les orchidées rouges de Shanghai - Juliette Morillot

les-orchidees-rouges-de-shangai

 
Un bouleversant témoignage sur les femmes de réconfort qui passionnera les amateurs d'histoire de la Corée et de l'Asie en général. A la fois violent, glaçant, émouvant, un livre qui sait faire réfléchir au poids de la barbarie des hommes comme aux différents chemins qui y mènent.

Le récit :

Dans les années 30, Sangmi vit au coeur d'une famille particulière en Corée ; sa mère ne lui témoigne aucune affection, son père collabore sans vergogne avec l'occupant nippon, heureusement sa grand mère est là pour lui donner l'affection dont elle manque cruellement. Cependant, au décès de celle-ci, Sangmi va tout faire pour se rapprocher de cette mère indifférente et observer d'un peu plus près cette famille et surtout se couple qui se fractionne.

Un jour, la jeune fille croise son père dans la rue avec à son bras une femme inconnue. Le soir même, à bord du bateau, elle la revoit et perd la tête au point de se précipiter sur elle et la jeter par dessus bord, dans l'eau glacée. Cela signera l'arrêt de sa vie familiale. Elle va être exilée loin de sa ville natale, dans un village de pêcheurs, vivant simplement et sympathisant avec les plus pauvres dans une grande précarité.

A l'école, Sangmai se révèle brillante ; elle parle plusieurs langues, a de l'avance sur ses camarades laissés dans l'ignorance par une enseignante dont les faire sortir de l''obscurité n'est pas vraiment le but. Quelques mois après son arrivée, un enseignant japonais, Nagata, arrive semant le trouble dans l'esprit de la jeune fille qui oscille entre l'admiration et la haine pour cet envahisseur nippon. Dans le même temps, elle apprend également, par son grand-père très malade, qu'elle n'est pas la fille de son père mais d'un étranger français que sa mère à rencontrer avant son mariage ce qui explique son physique un peu atypique.

Quelques temps plus tard, l'armée nippone envoie des hommes recruter des jeunes filles pour aller travailler dans des usines à l'étrangers. Les promesses d'une vie meilleure et d'un bon salaire persuadent certaines d'entres elles mais Sangmi refuse de partir. Elle sera alors capturée quelques heures après au cours d'un rapt, son nom figurant sur une liste ...

C'est alors que va commencer son long périple en enfer à travers l'Asie. Envoyée à 13 ans dans une maison de plaisir en Chine, elle y restera quelques temps avant de devenir la maitresse de son ancien professeur. Puis, une hôtesse d'une maison de jeu à Shangai. Elle retombera malheureusement sur son ravisseur qui, furieux de voir cette jeune fille lui résister, l'enverra dans un camp d'expérimentations scientifiques. Elle sera l'une des rares à s'en être échapper avant d'entrer dans la résistance de connaitre l'amour et de poursuivre son périple effarant.

Mon avis :

Ce livre paru il y a une vingtaine d'années vient d'être réédité par Les Presses de la Cité. C'est un roman, donc une fiction mais inspiré de faits réels, qui nous enseigne sur l'histoire, l'histoire des femmes en particulier, l'horreur de la guerre, la folie des hommes. C'est un livre qui ne peut que déclencher une foules d'émotions tant il va puiser dans les racines du mal sans rien cacher des atrocités vécues par toutes ces femmes de réconfort durant la guerre. 

Pour rappel historique le Japon à décidé de conquérir une partie de l'Asie et a donc occupé la Corée, une partie de la Chine et le sud-est asiatique entre 1910 et 1945. Hors, pour soutenir le moral de ses troupes, le gouvernement japonais a réquisitionné dès 1937, des femmes coréennes, chinoises, malaisiennes, indonésiennes et européennes en les prostituant. Beaucoup de femmes mais également des jeunes filles à peine nubile furent capturées et envoyées sur le front dans des maisons de passe. Beaucoup moururent sous les viols répétées, les tortures et les mauvais traitements que leur infligeaient les soldats devenus parfois fous face aux horreurs des champs de bataille. On appelle ces femmes, les femmes de réconfort.

On suit donc la jeune Sangmi dans ce livre. Une femme forte avec le désir puissant de toujours s'en sortir d'une volonté implacable malgré la maladie, les viols, les tortures. C'est pourquoi on continue peut être de tourner les pages de ce livre malgré la nausée qui peut nous prend. Personnellement, je savais aussi que cette femme qui avait servi de déclencheur chez l'auteure était en vie dans les années 90 et de retour dans son pays et je voulais savoir pourquoi et comment. Pourtant, en avançant dans le livre je ne savais pas vraiment ce qui relevait de la romance et du fait historique mais j'apprenais c'était sûr que ce soit sur la géographie, la politique, l'histoire. C'est un livre qui dévoile des faits historiques à travers le prisme d'un regard empli d'humanité.

Un livre d'actualité un livre indispensable !


-------------------

  • Les Presses de la Cité / Collection : Domaine français
  • Paru le 8 juillet 2021 / 504 pages




2 commentaires