26년, 26 years, le film coréen controversé

 

26 years film

26 years est un film coréen controversé qui a failli ne pas voir le jour en raison de son thème politiquement très sensible en Corée. Il ne doit sa survie qu'à un grand élan de solidarité et un financement collaboratif sur le net.


Lorsque le réalisateur, Choi Yong-bae rachète les droits du dessin animé 26 years, il pense détenir le sujet en or ; l'histoire de jeunes gens souhaitant assassiner l'ancien président Chun Doo-Hwan un général parvenu au pouvoir en Corée du sud après un coup d'état en 1979. Il restera au pouvoir pendant 10 ans et c'est durant cet exercice de pouvoir qu'il s'est rendu coupable d'avoir ordonné le massacre de Gwangju c'est-à-dire le meurtre d'étudiants et de civils sous prétexte qu'ils étaient communistes. L'histoire dévoilera ensuite qu'il n'en était rien. 

J'avais découvert l'histoire de cet événement tragique dans Celui qui revient de Kan Han Plusieurs films évoquent ce sujet dont le très célèbre Taxi driver ainsi que des dessins animés. Parfois même des dramas comme Snowdrop que l'on peut voir sur Disney.

Cependant, la plupart du temps ces œuvres évoquent la tragédie et la souffrance des victimes alors que ce film évoque également la responsabilité de ses auteurs et l'absence de sanctions équivalentes aux crimes dont ils se sont rendus coupables. Il faut savoir que Chun Doo-Hwan n'a fait que deux ans de prison puis a bénéficié d'une grâce présidentielle. Il vit depuis dans une villa cossue ultra protégée. 

Certains cadres de l'époque occupent des postes importants encore aujourd'hui. Le réalisateur a donc reçu une fin de non recevoir de la part de possibles investisseurs en raison du sujet hautement sensible d'où son appel à un investissement collaboratif qui a particulièrement bien marché et déclenché de nouveaux ralliements.

Le film s'ouvre avec un dessin animé extrêmement dur et violent sur le massacre de Gwongju et certaines de ces victimes. Il est important car il permet d'introduire les personnages principaux en nous dévoilant en quoi ils ont été victimes eux aussi.

Ces personnages sont des survivants trainant des traumatismes et des souffrances et pourtant dont l'objectif n'est dans un premier temps que d'obtenir les excuses publiques du dictateur. Face à l'inhumanité du personnage, ils envisageront alors et de l'assassiner. Le film dévoile à quel point, longtemps après, ces drames continuent de hanter de nombreuses personnes, qu'il ne faudrait pas grand chose pour que certains puissent se reconstruire un peu mieux (des excuses, des indemnités) mais rien n'est à attendre d'un homme qui ne semble éprouver aucun remord et vit protégé dans son pays.

Les personnages sont particulièrement attachants, paumés, bouffés mais ils se battent. Les scènes d'action alternent avec les drames. Le rythme est soutenu et la fin percutante. C'est d'une rare force.

Un film indispensable qui me marquera longtemps !


--------------

Sortie en Corée le 29 novembre 2012

Réalisateur : Cho Geun-hyeon

D'après l'oeuvre originale de Kang Full

Distribution : Han Hye-jin, Jin Goo, Bae Soo-bin, Cheon Woo-hee






7 commentaires

  1. Oui un sujet fort....les dictateurs....bref cela doit etre un bien bon film....

    RépondreSupprimer
  2. Je suis dans une période coréenne et bien envie d’en apprendre plus sur ce massacre. Un film censuré, ça veut souvent dire que ça tape juste. Merci beaucoup pour la découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien Zarline ! Ils sont plusieurs à l'avoir regardé et je n'ai eu que des retours positifs donc n'hésite pas !

      Supprimer
  3. Je ne connais pas du tout ce film, je le note pour le trouver à la médiathèque ou alors à l'achat ; bon weekend !

    RépondreSupprimer