sweet tooth jeff lemire

Ah Jeff Lemire ! Comme je me languissais de tes ambiances si particulières, de tes mondes apocalyptiques et tes personnages haut en couleur mais tellement, tellement attachants ! Pourtant j'avoue ; j'ai eu peur. Peur que le volume 2 ne soit pas à la hauteur du 1er, peur que ce ne soit pas aussi fort ... Et bien quelle erreur ! C'était pire !

Pour la petite histoire, Gus est un enfant pas tout à fait comme les autres. Mi-humain, mi-animal. Il appartient à une espèce hybride qui a fait son apparition après qu'une terrible épidémie ait fait disparaître une partie de la population humaine. Élevé par un homme au milieu d'une profonde forêt, il vit une enfance sereine, bercé par les morceaux d'une bible que lui scande son père. Seulement, le virus responsable de l'épidémie, ne connait pas de frontière et finit par atteindre l'homme qui décède. Guidé par sa curiosité et son absence totale de méfiance, Gus quitte la forêt et se retrouve plongé dans un monde d'une grande violence dans lequel il fait la connaissance d'un personnage énigmatique : Jepperd. Je ne vais pas aller plus loin pour préserver totalement l'histoire de ce tome.

"Aussi étonnants qu'il fussent, une fois que nous avons découvert qu'ils étaient immunisés, il est apparu évident que nous n'avions pas le choix."


Jeff Lemire's 2010 CBLDF Sketch Card Contribution

Cependant, je vais vous expliquer pourquoi j'ai adoré. J'avais l'impression d'être à nouveau dans ce roman bouleversant : La route de Cormac McCarthy mais avec en face de moi un enfant qui respirait l'innocence quand tout autour de lui était d'une violence extraordinaire. J'ai tremblé pour lui, me suis attachée. Ce contraste a crée un impact fort chez la lectrice que je suis. Et puis il y a ce Jepperd, qui l'a trahi qui s'est montré sous son plus mauvais jour mais auquel on ne peut s'empêcher de s'attacher. Ses ambivalences nous le rendent presque réel et j'ai vibré là encore à chaque coup qui lui était porté.

Cela a beau être un comic, les illustrations sont construites à la façon des mangas et sont absolument éclatantes. On ressent des émotions face à ces personnages. C'est bien à cela qu'on reconnait un artiste.

                                                         
Chez Stephie


Editions Vertigo Deluxe
Date de parution : 2016
322 pages avec un supplément
Couleur : José Villarrubia