Le livre qui attendait dans ma PAL depuis trop longtemps malgré les articles dithyrambiques que j'avais lu ça et là.


L'histoire :


Jean-Pierre Fabre, 67 ans, se réveille à l'hôpital plâtré, fracturé, intubé, ... Sans savoir ce qui a bien pu lui arriver ...
D'après la police, il aurait été projeté dans la Seine par un chauffard. Comment vivre cet enfermement forcé ? Notre homme se décide à écrire ses mémoires sur un Notebook, qu'une adolescente qui l'espionne, tente de lui subtiliser de temps à autres.

Ce que j'en pense :


J'ai mis longtemps avant de le sortir de sa pile car je savais que l'essentiel du récit se passer dans un hôpital et il y a franchement plus gaie comme lecture (mais comme je me trompais !).

J'aurai du savoir pourtant que Marie-Sabine Roger qui m'avait déjà enchanté avec Trente-six chandelles était tout sauf plombante niveau écriture. C'est léger, c'est frais, c'est drôle d'un bout à l'autre et on est alpagué dès les premières lignes. Jugez plutôt :

" Sans me vanter, vers les six ou sept ans, j'avais déjà tâté pas mal de choses, pour ce qui est des délits interdits par la loi. Vol à l'arraché, viol, extorsion de fonds, ...

Question viol, j'avais roulé une pelle à Marie-Josée Blanc. Elle serrait les dents, je n'étais pas allée loin. C'est l'intention qui compte. "

Notre ancêtre a eu une vie assez commune pour autant. Il est revenu de tout et est devenu un brin philosophe avec l'âge mais à sa façon bourrue (pour ne pas dire lourdingue) et particulière (mais avec une remise en question et une ouverture rare). Bref, un personnage attachant.

La dérision et l'autodérision sont partout. On ne peut s'empêcher de sourire et parfois rire et pourtant ce n'est pas un récit mièvre pour autant. Il soulève l'air de rien pas mal de questions notamment sur le statut des malades pour le personnel hospitalier, sur la difficulté à procréer, sur le fait de devenir parent lorsqu'on est mineur. 

Ces petits livres qui vous font sourire et vous font réfléchir l'air de rien, je les aime. Je le conseille vivement surtout en ces temps un peu troublés.

-----------------------------------------------------
Editions du Rouergue
Paru en 2012
205 pages