Dans la petite ville de Docwood à l'arrière saison un jeune garçon assis dans un bus se rend dans une maison de retraite afin d'y préparer les repas des différents pensionnaires ; dans une autre rue un collégien se transforme en livreur de journaux, les pliant consciencieusement avant de les déposer dans les boîtes aux lettres. Parallèlement, les feuilles tombent, les oiseaux volent et un écureuil saute de branches en branches ...


Cette bande dessinée a été surprenante à lire et j'aime assez être surprise. Il n'y a pas véritablement d'histoire, ce sont plutôt des moments de vie de ces deux jeunes garçons. Elle est découpée en petites vignettes dont beaucoup sont "silencieuses". C'est une oeuvre contemplative et poétique sur les petits moments de la vie derrière lesquelles chacun peut y mettre ce qu'il veut mais ce silence et cette lenteur nous met face à nous même bien plus qu'une histoire à suspens ...

J'ignore totalement quelles étaient les intentions de l'auteur avec ce livre mais pour ma part le fait de mettre en lumière ainsi des moments simple de vie et un peu comme s'il arrêtait notre regard sur ce qu'on ne voit plus afin d'en contempler toute la portée ; le temps qui passe, l'immuabilité de la vie, l'indifférence, la solitude, la prévenance, les liens qui se créent, ... L'auteur a également beaucoup joué sur les contrastes afin d'éclairer ses scènes de vie comme la ville et la nature, la jeunesse et la vieillesse, l'activité face à l'inactivité. Les ressentis sont plus proches de la contemplation d'une oeuvre d'art que de la lecture d'une bande dessinée. Jon McNaught signe là une oeuvre esthétique douce-amère très belle. Récompensée par le Prix Révélation 2013 au festival d'Angoulême c'est une oeuvre qui mérite d'être découverte.

Automne de Jon McNaught, édition : Nobrow, 2012, 53 pages

Je tenais à remercier PriceMinister pour l'organisation de son évènement : "La BD fait son festival !" et les éditions Nobrow.

Et voici la note que je lui accorde : 14/20
J'en profite pour participer au challenge de Laure

A tous prix

Lu dans le cadre du mercredi c'est BD chez Mango