Quelqu'un à qui parler - Grégory Panaccione

quelqu'un-a-qui-parler-bd


Un retour sur soi efficace d'un homme dans la trentaine qui réalise qu'il a abandonné ses rêves et trahi l'enfant qu'il était.

Le récit :


Samuel Verdi est un homme qui fait pitié à voir. Au soir de ses 35 ans, il se retrouve seul le jour de son anniversaire et au comble de la solitude boit et appelle son ex (ce qu'il semble faire depuis 8 ans) qui le renvoie à ses pénates.

En volant ouvrir une nouvelle bouteille d'alcool, il renverse accidentellement une partie du liquide sur son téléphone portable qui rend l'âme et réalise qu'il n'a mémorisé aucun numéro dans ses contacts. Le seul qu'il connaisse est celui de la maison de son enfance.

Il attrape alors le téléphone fixe et compose ce numéro. C'est avec la plus grande des surprises qu'il entend la voix d'un petit garçon qui n'est autre que lui même enfant. Un véritable dialogue va se nouer alors au fil des jours entre l'homme d'aujourd'hui et l'enfant qu'il a été.



Mon avis :


Un scénario extrêmement intéressant. C'est avec fascination qu'on suit l'évolution de cette homme qui s'est embourbé dans un quotidien tristounet et a renoncé à ses rêves et décide de se secouer grâce au regard et aux mots de l'enfant qu'il a été.

Il y a beaucoup de tendresse porter par l'auteur sur cet homme qui émeut. Je n'ai pas lu le roman de Cyril Massarotto dont la BD est adaptée mais il est clair qu'il a marqué positivement Grégory Panaccione auteur d'Un océan d'amour.

C'est avec beaucoup de sensibilité qu'il aborde le thème de l'enfance et l'influence de notre passé sur notre présent, les rêves oubliés ou sabordés.  Cette trahison faite à l'enfant qu'on a été. L'auteur fait passer de grands moments d'émotion avec des pointes d'humour mais aussi du silence pour laisser les pensées s'installer. Il y a des planches entière sans texte mais qui se suffisent largement à elle-même.

C'est poétique cette façon d'amener dans une même illustration deux parties d'un moi à deux époques différentes dans de beaux paysages. La lecture en est à la fois troublante et joyeuse.

Un coup de cœur encore !
Les avis de NouketteFanny et Sabine

Pour notre rendez-vous BD chez Noukette !


-------------------
  • Editions Le Lombard / Scénario : Grégory Panaccione / Illustration  : Grégory Panaccione
  • Paru le 27/08/2021 / Format : 20 cm x 26 cm / 256 pages

9 commentaires

  1. Et bin deja les dessins ne plaisent...l'histoire un peu moins...un peu tragique la vie d'un loser....

    RépondreSupprimer
  2. Je partage ton enthousiasme, j'ai passé un très bon moment avec cet album !

    RépondreSupprimer
  3. dans ma liste des livres à découvrir

    RépondreSupprimer
  4. Déjà noté, et comme vous vous y mettez à plusieurs, je ne vais pas l'oublier !! ;)

    RépondreSupprimer
  5. Je vais sauter de dessus quand il sera disponible à la médiathèque !

    RépondreSupprimer
  6. Celui-là me tentait mais je n'ai pas encore mis la main dessus!

    RépondreSupprimer
  7. J'aime cette thématique, cette interrogation. Je lirai cet album!

    RépondreSupprimer
  8. J'aime beaucoup l'idée de départ, et je n'ai jamais été déçue des albums de G. Panaccione, alors je n'ai pas d'excuse pour rater cet album ! :)

    RépondreSupprimer