touiller le miso



 Florent Chavouet, en plus d'être un illustrateur époustouflant est un poète qui sait magnifier comme personne des moments pris sur le vif. Alors quand ce passionné du Japon décide de retourner dans le pays du soleil levant, on n'hésite pas on embarque !




Je pense que c'est le seul livre qui m'ait fait cet effet : cette impression de voir à travers ses yeux car Florent a l'art de retranscrire ce qui le marque, le touche, l'intéresse et ce dans les plus petits détails et pour illustrer ses croquis, ses dessins, il écrit de délicieux haïkus tantôt drôles, tantôt émouvants. 

C'est une âme d'enfant que l'on suit, un enfant curieux qui peut s'attarder sur un cailloux, sur un chien ou un panneau. Un enfant qui s'émerveille et dessine tout ce qu'il voit : des cagettes, des cornets de glace, des toits à la tombée de la nuit, des symboles graphiques, ... Des choses ordinaires qui sous son regard nous émeuvent car on les avait presque oublié à force de les voir comme cette fenêtre au milieu d'un bâtiment ou ces poteaux à contre jour et encore ce chien qui boit.



Un œil acéré magnifiant la balade d'un quartier à l'autre de Tokyo et c'est avec réjouissance qu'on regarde, qu'on s'imprègne de tout ce qu'il a pu voir et ressentir, nous éblouissant de ses cadrages audacieux. Il n'est pourtant pas ici question d'offrir volontairement une escapade originale même si elle l'est. Non, Florent nous offre en plus d'un voyage dans un pays qu'il aime un voyage dans ce qui est et a été en chacun de nous.

Enorme coup de cœur !


Le blog de l'auteur : Florent Chavouet

Pour notre rendez-vous 

BD de la semaine chez Stéphie !

" Un grand merci aux éditions Philippe Piquier pour leur confiance ! "

------------------------------------------------------------

Editions Picquier

Paru en octobre 2020

192 pages

124 mm X 160 mm