Un album déroutant !



Résumé de l'éditeur :


" Qui était Eugénie Guillou ? Quand Christophe Dabitch a consulté son dossier aux archives de la préfecture de police deux mots ont suffi à contenter sa curiosité : "religieuse" et "fouet".

Eugénie fut réellement nonne puis Maîtresse, spécialiste de la fessée et des mises en scène dans le Paris des maisons closes et du libertinage du XX s commençant. On la surnommait "La Religieuse". Elle voulait être indépendante et inventer sa vie, elle aimait le théâtre du fouet. Disparue et oubliée, Christophe Dabitche et Jorge Gonzalès vous racontent son histoire. Il y a un siècle entre eux mais ils se parlent. Ils l’appellent Eugénie puis Sainte Eugénie parce qu'elle le vaut bien."




Ce que 'en pense :


Cette jeune femme de la Belle Epoque m'a beaucoup intriguée. D'autant plus qu'elle suscite quelques réactions depuis qu'un certains Daniel Grojnovsky a redécouvert son existence aux archives de la police. Il faut dire qu'on a du mal à s'imaginer qu'une femme cultivée et croyante, plutôt bien née qui finisse en prostituée. Ce serait cependant la méconnaitre car il semblerait que c'était avant tout une femme exceptionnelle pour son temps : libre, indépendante, chef d'entreprise, ayant une certaine morale dans son entreprise. C'était une putain oui mais une putain magnifique.




Je comprends la fascination qu'elle puisse exercer tout comme sa propension à se découvrir parl le biais des archives et à s'échapper. On ne sait rien de la façon dont elle a fini.

Un beau livre aux dessins somptueux qui dévoile un personnage qui méritait d'être mis en avant !

Pour le rendez-vous BD
 du mercredi chez Noukette !


-----------------------------------------------------------
Editions Futuropolis
Paru le 05/06/2019
208 pages