Enfin la suite de Little Tulip vient de paraître après six années d'attente ! Autant vous dire que je me suis précipitée !

L'histoire :


Azami a grandi. Dopée aux stéroïdes, elle est devenue une force de la nature gonflée à bloc jouant les flics dans les rues de New York. Elle vit toujours avec Pavel, son père adoptif qui l'a sauvé du goulag et vient d'apprendre qu'elle ne pourra pas avoir d'enfants. 

Un soir, elle se lance à la poursuite de fugitifs lorsqu'elle entend des gémissements provenir d'une boîte dans la poubelle. C'est un bébé qui lui tend les bras et qu'elle adopte comme Pavel l'a fait en son temps. Un bébé tout juste sauvé d'un horrible trafic.

Un commerce faisant réapparaître les fantômes du goulag bouleversant leur vie et les plongeant dans un passé qu'ils auraient préféré oublier. Il leur faudra toute la magie des êtres et des traits et la violence qui ne les a jamais vraiment quitté pour se sortir de ce pétrin.


Ce que j'en pense :


Encore du grand art. Ce n'est pas qu'une histoire de course poursuite ou d'enlèvement. J'aime les albums de ces deux compères que sont Boucq et Charyn car ils vont au delà de la simple aventure pour la coiffer d'une aura de mystère et d'une folle originalité. 

Les dessins de tatouages comme les tags sur les murs de la ville portent subitement une puissance mystique. Ils sont plus que de simples traits, voir plus que des symboles. Ils ont un pouvoir sur les âmes qui transcendent le simple geste graphique.

Le scénario qui se veut haletant et qui l'est qui plus est, ne nous laisse pas tranquille tant que l'on n'a pas fini la totalité des pages. Nous sommes pris au piège de cette histoire menée tambour battant dès qu'on ouvre le livre et on reconnait là la patte du grand auteur Jerome Charyn, multi récompensé pour ses textes.


L'ouvrage est unique et raconte comme personne la vampirisation des plus pauvres par les puissants.

Lu dans le cadre de notre rendez-vous 
BD de la semaine chez Noukette

--------------------------------------------------------------
Paru le 11 septembre 2020
152 pages
Pour les plus de 15 ans
Format : 241 mm x 318 mm