le-dieu-vagabond-fabrizio-dori

Eustis, un satyre banni du monde des dieux dans notre monde contemporain, cherche à tout prix à retrouver le chemin vers ses compagnons mythiques. Une fresque impressionniste éblouissante dont chaque planche mérite un arrêt sur image.  Un délice pour les yeux !


L'histoire :


Imaginez un dieu mineur, un satyre, projeté dans notre monde moderne et citadin. Très vite, perdu, il se réfugie dans un champ de tournesols, d'où il donne quelques consultations à ceux qui osent venir l'aborder. Prédisant l'avenir et révélant aux hommes leurs désirs les plus enfouis, il se fait vite une joli réputation malgré ses airs de vagabond éméché. Un jour, il apprend que d'autres dieux subsistent encore et qu'il serait peut-être possible de lever la malédiction qui pèse sur lui pour rentrer dans les cieux originels. Il part donc en quête afin d'apaiser le courroux d'Artemis. 

Mon avis :


Visuellement c'est le bonheur. Il y a de multiples références artistiques ; à Van gogh, au Pop Art, à Otto Dix pour les scènes de guerre,  ... J'ai craqué pour la première fois sur la colorimétrie du livre. C'est détonnant, enjoué, un régal pour les yeux. Les dessins sont éblouissants et chaque case est comme un tableau sur lequel il convient de s'arrêter. Je n'avais qu'une envie lorsque j'ai eu fini c'est le relire. C'est dire !


L'histoire n'est pas en reste. C'est avec plaisir qu'on suit l'aventure de notre héros suivi par ce professeur surprenant, ce fantôme particulier qui se révèle être un Dieu oublié. J'ai aimé l'image que l'auteur donne d'Eustis, pour ne pas dire des satyres en général qui souffre d'une mauvaise image dans notre inconscient collectif. Lui, en a fait un personnage sensible, généreux, aimant la vie, le contact le partage, ... 


J'ai adoré traverser des courants artistiques au travers différentes planches. C'est à chaque fois tout un univers que l'auteur nous offre. Il a mélangé les styles, la narration, les citations et pourtant tout se tient. Il a réussi à nous entraîner dans son tourbillon d'imagerie qui pose la question du sacré dans notre monde moderne. C'est énorme à tout niveau. 

Un coup de cœur !


Lu dans le cadre de notre rendez-vous 
BD du mercredi chez  Noukette cette semaine

Paru le 2 janvier 2019
158 pages