Le gourmet solitaire de Jirô Taniguchi et Kusumi Masayuki,


le gourmet solitaire taniguchi manga

Fruit d'une collaboration entre le romancier Kusumi Masayuki et Jirô Taniguchi, le manga-ka le plus reconnu de France, dévoile un art de vivre et une société méconnue. 



Synopsis :

On ne sait presque rien de lui. Il travaille dans le commerce, mais ce n'est pas un homme pressé ; il aime les femmes, mais préfère vivre seul ; c'est un gastronome mais il apprécie par dessus tout la cuisine simple des quartiers populaires ... Cet homme, c'est le gourmet solitaire. Imaginé par Masayuki Kusumi, ce personnage hors du commun prend vie sous la plume de Jirô Taniguchi, sur un mode de récit proche de l'homme qui marche : chaque histoire l'amène ainsi à goûter un plat typiquement japonais, faisant renaître en lui des souvenirs enfouis, émerger des pensées neuves ou suscitant de furtives rencontres. Ainsi la visite d'un sushi-bar au milieu de l'après-midi lui fait-il voir d'un autre oeil, les innocentes ménagères qui fréquentes le lieu, 

"Finalement ... Ces femmes ... Elles ont mangé à cinq heures ! Leur mari rentre du boulot, les gosses rentrent de l'école, Maman prépare à manger mais elle n'y touche pas. J'imagine qu'elle dit : "j'ai pas faim !" ... Et ce qu'elle a fait de son après-midi c'est son secret ... "

ou prend-il conscience à l'occasion d'un match de Base-ball , des vertus tonifiantes du curry ... Le Gourmet solitaire est un met de choix dans l'oeuvre de Taniguchi. 

Verdict :

Le gourmet solitaire est cet homme qui marche parfois sans autre but que celui de satisfaire son appétit. Lire le gourmet solitaire c'est accepter de se laisser emporter par une flânerie sur des chemins de traverse. C'est quitter ces avenues trop fréquentées pour pénétrer ces petites échoppes et découvrir ou redécouvrir ce qu'est la grande cuisine même à travers les plats les plus simples.

Image associée

C'est accepter de faire l'école buissonnière guidé par l'envie et le désir de délices multiples et inconnus de nous. C'est apprendre à connaitre cet épicurien qui prend plaisir à partager et lever le voile sur quelques facettes qui m'étaient inconnues du mode de vie et de la civilisation japonaise. C'est accepter ce regard pudique et tendre même si parfois critique. 

C'est aimer l'humanité du regard d'un homme !


Notre rendez-vous hebdomadaire a lieu chez Moka du blog : Au milieu des livres !


D'autres avis que le mien :

Chez Jérôme et son blog : "D'une berge à l'autre" vous y trouverez son pendant : Les rêveries du gourmet solitaire
Les avis de l'indispensables de  Cristina et Soukee

----------------------------------------------------------
Collection : Ecritures
Date de parution 23 mars 2016
200 pages









35 commentaires

  1. Qu'est-ce que j'aime Taniguchi et son Gourmet solitaire. J'ai découvert sa suite très récemment et je me suis régalée (ça a bien fait écho à mes pérégrinations gastronomiques lors de mon voyage au Japon cet été^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très beau post que tu nous as écrit sur tes pérégrinations par ailleurs !

      Supprimer
  2. Je n'ai pas réussi à accrocher avec celui-ci alors que j'avais adoré d'autres titres de lui.

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup cet auteur ! Je n'ai pas encore lu celui-ci, je le renote !

    RépondreSupprimer
  4. Comme Enna, je l'ai abandonné, alors que j'avais beaucoup aimé "journal de mon père".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est différent et exigeant. Comme toi j'ai failli le reposer ...

      Supprimer
  5. J'aime beaucoup l'univers de Jirô Taniguchi même si ses albums sont souvent trop contemplatifs pour moi...

    RépondreSupprimer
  6. Que du bonheur ces histoires un peu rêveuses mais donnant envie de se précipiter pour manger japonais!

    RépondreSupprimer
  7. Je n'ai lu qu'une BD de lui et je n'avais pas accroché, donc je ne pense pas y jeter un oeil ;)

    RépondreSupprimer
  8. Le premier manga que j’ai lu grâce à manU. j’ai adoré et tu en parles merveilleusement bien.

    Bientôt au cinéma sur le même thème « La saveur du ramen » un film tout en poésie sur la cuisine japonaise. J’ai hâte de le voir !
    Bises :)

    RépondreSupprimer
  9. pas super super tentée par le thème pour ma part :D

    RépondreSupprimer
  10. Je l'avais emprunté à ma BM, mais je n'étais pas arrivée à entrer dans l'histoire.

    RépondreSupprimer
  11. Je ne le connais pas celui_là, je garde en tête le titre.

    RépondreSupprimer
  12. J'ai apprécié l album et ce qu'il nous apprend de la nourriture et des restaurants japonais, mais le personnage m'a déplu.

    RépondreSupprimer
  13. Les dessins ont l'air magnifiques ! Je note car je ne connais encore Tanigushi que de nom... Mais je n'ai encore jamais lu de manga, il faudra que je me lance...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hâte de lire tes impressions quand tu auras plongé !

      Supprimer
  14. Mon Taniguchi préféré ! Et pourtant j'en ai lu une tripotée^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas mon préféré mais il est un peu à part pour moi.

      Supprimer
  15. J'ai lu beaucoup de Taniguchi mais je me suis lassée... Mais celui-ci m'interpelle peut-être donc à l'occasion !

    RépondreSupprimer
  16. C'est le seul album de Taniguchi qui m'est tombé des mains, je n'ai pas du tout accroché.

    RépondreSupprimer