j'ai toujours cette musique dans la tete agnes martin lugand

C'est le dernier opus que j'ai lu de Agnès Martin-Lugand. Après : Les gens heureux lisent et boivent du café, dont je ne lirai pas la suite car cette fin me convenait tout à fait Après,  Entre mes mains le bonheur se faufile et Désolée, je suis attendue que j'ai enchaîné assez rapidement, j'avais gardé celui-ci pour la fin pensant qu'il me plairait peut être moins que les autres (les histoires de couples qui se déchirent pour ensuite se rabibocher je n'y croyais pas trop ! ).

Synopsis :

Yanis et Vera s'aiment comme au premier jour et sont les parents de trois magnifiques enfants. Mais Yanis, autodidacte talentueux dans le bâtiment, vit de plus en plus mal sa collaboration avec Luc, le frère architecte de Véra, qui est aussi pragmatique et prudent que lui est créatif et entreprenant. La rupture est consommée lorsque Luc refuse le chantier que Luc attendait. Poussé par sa femme et financé par un client providentiel, qui ne jure que par lui, Yanis se lance à son compte enfin.

Mais la vie qui semblait devenir un rêve éveillé va soudain prendre une tournure plus sombre. Saura-t-il échapper à une spirale infernale ? Son couple résistera-t-il aux ambitions de leur entourage ?

Verdict :

Là encore les personnages se révèlent assez fouillés, je dirai même attendrissants par leurs failles et leur vulnérabilité. L'intervention de Tristan crée un suspense dans le même temps que le personnage se dévoile ... La machine est en place et a été pensé de longue date, on en constate impuissant, l'évolution vers ce qu'elle a de plus dramatique car c'est bien tous les prémices d'un drame qui se jouent et les sentiments de malaise et de frustration naissent. J'aime quand différentes émotions se côtoient lorsque je lis un livre. Celui-ci a su me tenir en haleine d'un bout à l'autre je n'en demande pas plus.

D'autres avis : sur le blog de Mademoiselle Christelle ou l'excellent My pretty book
----------------------------------------------------------------
Editions Pocket
Collection : Pocket
Date de parution : 19 avril 2018
384 pages