contes de la folie ordinaire bukowski

Attention âmes sensibles s'abstenir ! Par contre si vous êtes du genre trash ou amateur de sensations fortes et d'expériences sexuelles en tout genre, foncez ! (J'exagère mais à peine !). Une chose est sûre cette lecture ne vous laissera pas indifférent(e), vous allez adorer ou détester !

Bukowski nous offre donc un recueil de 20 nouvelles dont le titre original était : Erection, éjaculation, exhibition. Inutile que je vous fasse un dessin sur le thème du livre : Vous savez cette petite chose qui fait tourner le monde et la "tête" de bien des hommes (Oui de certaines femmes aussi !). Ces nouvelles à forte teneur autobiographiques, nous offre un joli panel des exploits et aventures que l'auteur a pu avoir et peuvent laisser sans voix le commun des mortels face à une telle débauche ...

Difficile de vous faire part de mon ressenti concernant ce livre car il est très trouble ; c'est un amalgame de beaucoup de sentiments et pensées parfois paradoxals. Tout d'abord, l'écriture est surprenante. On est dans un langage très oralisé avec un vocabulaire familier et des phrases courtes qui ont l'art de trancher dans le vif. Ce qui n'est pas pour me déplaire sauf lorsqu'on tombe dans la vulgarité, là il n'y a rien à faire, je reste hermétique à certains propos.

Il y a aussi ce sentiment de malaise que j'ai à être placé dans le rôle d'un voyeur qui au lieu de surprendre un couple enlacé, dont les élans les transporteraient, contemple juste de la misère sexuelle. La femme réduite encore une fois au rôle d'objet sexuel, de déversoir, face à un homme manifestement obsédé par sa queue au point d'en oublier qu'une femme est autre chose qu'un corps, je ne vous parle même pas de la misogynie dont il fait preuve, ni de sa violence, ni de son absence de moral ... Bref, il est immonde !

Et pourtant, il a quelque chose de fascinant. Une sensibilité à fleur de peau, une souffrance et une fragilité qui le rendent particulièrement humain mais le conduise à une autodestruction inéluctable. Le train est en marche depuis longtemps et rien ni personne ne pourrait l'arrêter.  Sa vision du monde et les délires que lui procure l'alcool le conduise à avoir une vision du monde à laquelle on se heurte. Pour Bukowski, la folie est dans le monde qui l'entoure, elle fait partie de sa vie depuis toujours, elle n'est donc plus folie ...


--------------------------------------------------------
Le livre de poche
1983
192 pages