Yoichi, un homme moderne travaillant dans une société de design à Tokyo reçoit un jour un coup de fil l'informant du décès de son père. Il n'était pas revenu dans sa ville natale depuis plus de dix ans et les obsèques de son père vont être pour lui l'occasion de se remémorer son enfance ...

le journal de mon pere manga taniguchi

C'est une histoire particulièrement émouvante. Yoichi est bouleversant dans sa souffrance de petit garçon car l'auteur se livre là à une incroyable introspection des sentiments d'un homme par le biais de ses souvenirs. Il relate magnifiquement le poids des non-dits et ses conséquences sur un enfant que l'on cherche à préserver,cette impression de se sentir en marge, la souffrance de l'abandon, sa solitude, ...
mais un enfant qui ne baisse pas les bras qui se bat et qui choisit comme système de défense de s'éloigner des siens commettant lui aussi l'abandon qui l'a tant fait souffrir...  

Surgit alors la figure du père immuable, le rocher sur lequel tous s'appuient et qui ne flanche pas malgré les coups du destin. Un homme que sa ligne de conduite a toujours tenu debout. Cet homme que Yoichi prenait pour un travailleur acharné, ennuyeux et triste était en fait un homme d’exception,  bon qui n'a jamais abandonné mais qui a aimé et attendu toute sa vie le retour de son fils. Ce père a qui il en voulait tant se montre sous des facettes qu'il avait refusé de voir et maintenant il était trop tard. Loin d'être triste cette prise de conscience va enfin permettre au héros de se réconcilier avec lui même et de s'ouvrir enfin...

Taniguchi a su restituer ces sentiments avec une grande pudeur et une finesse qui font de lui un grand maître de cette littérature. Il a dévoilé une grande part de lui même dans ce livre. En effet, il a lui même délaissé ses parents plusieurs années pour vivre dans la capitale. Ce qui sous tend ce livre est un drame intérieur qu'il vivait : le ressentiment d'un fils pour son père. Il s'est servi de la BD pour dévoiler ses sentiments mais aussi demander pardon à ses parents ayant pris conscience de son ingratitude.

Un livre à lire absolument !

Un grand merci à Mo pour m'avoir conseillé cette pépite !

Lu dans le cadre du mercredi c'est bd chez Mango


Edition Casterman - Date de parution : 2004 - 277 pages