l attentat  yasmina khadra

Après la lecture de la bd : L'attentat de Deauvillier et Capron qui m'avait particulièrement plu, j'ai eu la chance d'avoir une proposition de Mo pour une lecture commune de ce roman qui l'avait inspiré. Une lecture que l'on a faite avec Nahé.

Quelque part dans un hôpital de Tel-Aviv un chirurgien, le docteur Amine, prend une pause en compagnie d'une amie et collègue Kim lorsque soudain, ils sentent les vitres trembler. Une explosion a eu lieu non loin, un attentat dont ils peuvent apercevoir les fumées du toit de l'hôpital.
Ils redescendent donc très vite afin de faire face à l'afflux de blessés. Les corps se succèdent en salle d'opération et Amine va tenter d'en sauver un maximum jusqu'au bout de ses forces. Au milieu de la nuit, il rentre chez lui lorsque le téléphone subitement sonne alors qu'il vient à peine de s'endormir. On lui demande de revenir d'urgence à l'hôpital ce qu'il fait pour découvrir que l'auteur de l'attentat, le kamikaze, n'est autre que sa femme ...

Pour être tout à fait franche j'avais un peu peur que connaissant déjà une partie de l'histoire j'ai du mal à entrer dans le livre. Le fait est que pas du tout, il m'a totalement happé. Il faut dire que Yasmina Khadra a un don pour l'écriture plus que certains. J'ai noté des passages magnifiques de beauté. Les descriptions ont l'art de vous transporter et de créer une ambiance dont on ne peut plus s'échapper.

Pourtant le sujet était loin d'être facile car Amine est Israélien mais d'origine palestinienne et parler d'attentat et d'extrémisme sans prendre parti était risqué mais Yasmina a réussi ce difficile pari tout en abordant avec beaucoup de finesse la détresse de tout un peuple, le processus d'embrigadement, ce que peut être la vie quotidienne en Palestine et à Israël  On apprend tout au long du livre sans s'en rendre compte car on est happé par la recherche d'Amine.

L'amour d'Amine pour sa femme est presque palpable. C'est un être perdu qui est passé du paradis à l'enfer en une journée. Il n'aura de cesse de comprendre pourquoi et comment n'a-t-il rien pu voir de l'embrigadement de sa femme. Il va aller très loin pour cela, n'hésitant pas à braver les dangers, se laissant porter par son amour, sa tristesse, sa colère puis sa haine... C'est cette quête qui va lui faire prendre conscience qu'il a vécu les yeux fermés...

"Maintenant que j'y pense comment aurai-je pu la vivre puisque je n'arrêtais pas de la rêver ?"


"Celui qui te raconte qu'il existe symphonie plus grande que le souffle qui t'anime te ment. Il en veut à ce que tu as de plus beau : la chance de profiter de chaque instant de ta vie. Si tu pars du principe que ton pire ennemi est celui-là même qui tente de semer la haine dans ton coeur, tu auras connu la moitié du bonheur. Le reste tu n'auras qu'à tendre la main pour le cueillir. Et rappelle-toi ceci, il n'y a rien, absolument rien au dessus de ta vie ... Et ta vie n'est pas au-dessus de celle des autres."


Un grand merci à mes deux blogueuses de choc sans qui je n'aurai peut être pas fait cette lecture !

Ce livre ayant eu plusieurs prix dont le prix Gabrielles d'Estrées, il me permet de participer au challenge de Laure !

A tous prix