Je ne connaissais pas Véronique Olmi et c'est donc avec enthousiasme que je me suis penchée sur ce que je m'imaginais être une histoire d'amour.

"Et ce jour-là déjà, j'avais rencontré Serge. C'est étrange comme il suffit d'un rien pour qu'une vie se désaccorde, elle aussi, que notre existence, tellement unique, si précieuse, perde son harmonie et sa valeur."


L'histoire débute à Montmartre. Suzanne se rend au domicile de Serge afin d'accorder le piano de son fils. Il se croise mais il ne la remarque pas. Il a 60 ans, est marié à une jeune et jolie femme avec qui il a deux beaux enfants et semble avoir une vie parfaite. Suzanne aussi est marié et tout les oppose. Un soir qu'il est de sortie avec sa femme Julie, il l'a revoit dans un bar, dansant seule et c'est un choc face à cette femme qui n'est pourtant ni jeune, ni belle. Ils vont vivre une passion fulgurante, il sent qu'avec elle il peut pour la première fois se laisser aller à être lui, se laisser aller et dire ce qu'il porte en lui. C'est là que commence je dirai presque la deuxième histoire. Serge va confier à cette femme ce qu'il a toujours pris soin de cacher ...

Alors comment dire ? Ce livre n'est pas une histoire d'amour mais l'histoire d'un homme et des secrets qui ont pesé sur lui toute sa vie. Suzanne n'a été que le réceptacle de tous les non dits, celle qui écoute, porte et aime. J'ai aimé cette femme capable de tant donner, sans rien demander. Par contre j'ai trouvé le regard de l'auteure sur elle particulièrement dur, sans concession.
Je n'ai pas compris comment Suzanne avait pu tomber amoureuse d'un être aussi égoïste, pour ne pas dire égocentrique. Malgré la douleur dans laquelle il est enfermé il n'a rien d'attendrissant. Je n'ai aimé ni son regard sur la vie et les autres, ni cette façon de se servir des autres que ce soit sa femme, son amante, ses enfants. Même Julie m'a exaspéré qui ne brille que parce qu'elle est belle et jeune puis dans le choix qu'elle fait de s'éteindre car au fond c'est le sort de beaucoup de femmes. Là j'ai juste senti mon sang se retourner.

Mais bon je vais rester sur une image positive. Je ne retiendrai de ce livre que les quelques images offertes sur certains quartiers de Paris !

Lu dans le cadre du challenge organisé par notre Hérisson national !



Edition : Albin Michel - Date de parution : Août 2012 - 240 pages