Sukkwan island de David Vann

sukkwan island

Le printemps est bien là, la nature s'est revêtue de sa plus belle parure. C'était pour moi le temps idéal pour pénétrer un univers qui promettait d'être glacial, dans une nature inhospitalière et avec l'appréhension qui tient au cœur et au corps !

Jim, un père de famille, décide de prendre un nouveau départ et réussit à convaincre son fils de 13 ans de le suivre sur une île isolée d'Alaska pour y vivre pendant un an. Ce qui aurait pu être une expérience des plus agréables à savoir, se retrouver dans la nature à chasser le cerf et pêcher de superbes saumons, devient bien vite une aventure qui vire au cauchemar.



Dès le départ, Roy ne vient que pour faire plaisir à ce père dont il s'est éloigné depuis le divorce de ses parents. Peut être espère-t-il juste y trouver son compte ou se rapprocher de ce père devenu un quasi inconnu pour lui. Cependant,  l'absence de préparation nous font craindre le pire et c'est de façon prévisible que les catastrophes s’enchaînent créant le berceau de la véritable tragédie qui se joue ailleurs ; dans la relation entre le père et le fils.

Les rebondissements ne manquent pas entretenant notre attention mais plus encore, le comportement du père interroge et fait craindre les pires  débordements. Une palette de sensations et émotions nous traversent et les pages se tournent, se tournent  jusqu'à cette fin brutale.

"C'est quoi ton rêve ? Roy réfléchissait et ne trouvait rien à répondre. Il avait seulement l'impression qu'il était seulement entrain d'essayer de survivre au rêve de son père."

David Vann a mis du temps à écrire ce livre. Il contient une partie autobiographique et des sentiments qui lui sont probablement très personnels. Inutile de vous dire que je l'ai dévoré. J'avais un peu peur après avoir lu la première partie, que la seconde soit moins intéressante car on bascule alors dans les pensées du père mais c'est là le génie de David Vann ; il a su dans un autre registre susciter là encore un grands nombres de réactions et émotions de ma part car découvrir la personnalité de ce père en déroute avec une telle force et une telle vivacité me font dire que ce livre est une vraie claque  !

Prix Médicis étranger 2010

Une adaptation BD du roman de David Vann a vu le jour grâce à Ugo Bienvenu que je vais m'empresser de dévorer !

------------------------------------------------------------
Editions Gallmeister 
Traduit de l'américain par Laura Derajinski
Date de parution : 2010
200pages


10 commentaires

  1. Beaucoup sur la bloguo ont aimé ce livre, je ne l'ai toujours pas découvert mais je l'ai noté évidemment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un grand moment qui t'attend !

      Supprimer
  2. Une claque, ça tu l'as dit ! Je ne m'en remets toujours pas !

    RépondreSupprimer
  3. Et bien voilà comment un livre qui était en bas de ma PAL depuis un bon moment est passé tout en haut le temps de te lire
    Merci Cristie ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien Cristina !
      J'ai hâte de lire ton avis sur ce livre !

      Supprimer
  4. Bonjour Cristie, je vais mettre un gros bémol à propos de ce roman que j'ai détesté tant du point de vue de l'histoire que de l'écriture. Je ne suis pas près de lire un autre roman de ce monsieur. Désolé. http://dasola.canalblog.com/archives/2010/03/27/17326861.html Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Dasola,
      Ne sois pas désolée, je comprends qu'il ait pu te heurter ... !

      Supprimer