"Rien ne dure, on voudrait dire encore et c'est trop tard, il est déjà dehors ...
Reste l'emprunte de l'amour sur le cœur du troubadour."
l'art de faire des vers à pied

Un regard tendre et doux s'est posé sur une personnalité et nous invite à une promenade poétique.

Alexandrin est un mendiant poète qui survit en vendant ses vers au fil de ses pérégrinations. Un jour,
 il croise un enfant, Kévin, qui s'est épris de liberté et s'est enfuit de chez lui. Il va l'accompagner tout en le protégeant avec une infinie générosité ...




Un livre d'une grande émotion. Ce qui marque c'est la personnalité attachante d'Alexandrin qui malgré sa condition se maintient dans la dignité grâce aux poèmes qu'il écrit. Je l'ai suivi avec bonheur m'adaptant à un rythme qui est celui qui me convient de plus en plus à savoir celui de la lenteur et de la contemplation car c'est un appel à vivre le moment présent et retrouver les beautés que l'on ne voit plus : "La beauté est dans l’œil de celui qui la regarde".



J'ai également beaucoup aimé cette histoire de transmission qui oblige Alexandrin à quitter son présent pour léguer et enseigner les possibilités de création au jeune Kévin. Cela peut sembler invraisemblable et pourtant Alexandrin, qui doit porter un autre nom, s'est un jour présenté au domicile de Pascal Rabaté qui lui a acheté deux poèmes. C'est cet homme qui a suscité l'envie d’imaginer cette histoire autour de lui.


" Partout se trouve la beauté

Dans un marteau, un clou, un cageot, un trait
La beauté est dans l’œil qui contemple
Et qu'importe le sujet observé
L'émerveillement s'apprend et se transmet."

Les traits que lui prêtent Alain Kokor qui s'est entraîné encore et encore à le faire surgir ainsi soutiennent magnifiquement ce parfait récit. Nos deux compères signent  là encore un magnifique album !


Dans le cadre du mercredi c'est BD
chez Noukette

--------------------------------------------------------------
Editions Futuropolis
Date d'édition : 24/08/2017
128 pages