Je mourrai pas gibier de Alfred


J'aime les BD qui ne me laissent pas sur le bord du carreau, qui font mal, qui raisonnent, qui suscitent une émotion, une réflexion ou parfois même une incompréhension ... "Je mourrai pas gibier" fait parti de ces albums là pour moi


et c'est le plaisir de retrouver un auteur dont j'avais adoré l'ambiance singulière qu'il avait su créer dans : " Come prima " : Alfred.


" Mortagne, c'est mille deux cent dix-neuf habitants. Mortagne, c'est du bois et de la vigne, les deux seules ressources qui alimentent les deux seules entreprises de la commune : Le Château Clément et la Scierie Listrac. Travailler pour Monsieur Clément revient à haïr ceux qui travaillent pour Monsieur Listrac, et inversement. La haine fouette les murs de Mortagne et c'est comme ça depuis toujours. Martial a préféré fuir ces querelles de clochers. Jusqu'à son geste sans retour... " (résumé Delcourt)


La capacité qu'à Alfred à susciter une atmosphère est très présente dans cet album. On se retrouve dans un village étouffant sous les préjugés, la violence, la petitesse d'esprit, l'incompréhension, ...


Les habitants vivant en vase clos, aucune lumière ne vient éclairer ce coin sombre entre les vignes et la scierie si ce n'est notre "héros", Martial. Le seul à trouver grâce à nos yeux, le seul qui aura la curiosité et l'intelligence de dépasser les préjugés pour voir et vivre plus loin, autrement, différemment. Le seul qui semble avoir de l'empathie et pourtant celui qui commettra l'irréparable ; de là vient l'incompréhension face aux actes ...


Cela m'a fait penser à l'excellent film : "Notre jour viendra" de Romain Gavras avec Vincent Cassel qui au fond nous montre que nous sommes ce que nous avons fait de nous. C'est là que ce tient tout le paradoxe de ce livre.


Un coup de cœur !



Chez Yaneck du blog : Les chroniques de l'invisible 

Les avis de SandrineMokaCatherine

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Editions Delcourt
Scénariste : Alfred
Dessinateur : Alfred
Colriste : Meunier Henri
Date de parution : 07/01/2009



36 commentaires:

  1. J'ai aussi adoré cette BD. Tu connais le roman ?
    http://promenadesetmeditations.blogspot.fr/2014/02/je-mourrai-pas-gibier.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'ai pas lu mais j'en ai très envie ...

      Supprimer
  2. Une vraie claque cet album... Si tu n'as pas lu le roman de Guillaume Guéraud, jette toit dessus, une vraie pépite qui marque longtemps...

    RépondreSupprimer
  3. Terrible cet album. Déjà que le roman a été une déflagration incroyable pour de nombreux lecteurs. Je ne pensais pas qu'il était adaptable en BD d'ailleurs, Alfred est vraiment très fort !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux comparer les deux mais la BD est une vraie merveille !

      Supprimer
  4. Tu fais appel à nos bons souvenirs de lecture !! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De temps en temps une petite piqûre de rappel ça fait du bien !

      Supprimer
  5. J'ai aussi eu un coup de coeur pour cette BD et j'ai aussi lu le roman jeunesse très fort!

    RépondreSupprimer
  6. C'est vrai que c'est une belle petite claque ce bouquin. Ceux qui ne l'ont pas lu doivent le faire prestement ^^
    C'est de la très belle bd jeunesse, de très haute qualité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pourquoi je persiste et signe avec Alfred ! ;-)

      Supprimer
  7. Rien que le titre laisse présager du propos.

    RépondreSupprimer
  8. Je l'ai noté, il faut que je pense à la réserver à la bibliothèque ; je pense que l'histoire me plaira.

    RépondreSupprimer
  9. Je note même si je n'ai pas pleine apprécié Come Prima.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est très différent de Come Prima ...

      Supprimer
  10. j'avais adoré, cet auteur est formidable et cet album une grosse claque!

    RépondreSupprimer
  11. Une lecture très forte pour moi. Et je rejoins évidemment ceux qui t'ont conseillé le roman. Lis tout Guéraud. Déroute sauvage, Plus de morts que de vivants. Ce type a une plume vraiment singulière. Moi j'adore.

    RépondreSupprimer
  12. Bien, un auteur qu'il faut que je découvre alors

    RépondreSupprimer
  13. J'approuve, c'est une BD très forte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marquante, je ne l'oublierai pas de sitôt ...

      Supprimer
  14. C'est vrai qu'à la vue de la 1er page je ne serai jamais allée vers ce livre, mais maintenant que j'ai lu ton billet ben forcément j'ai envie de le découvrir.

    Merci Cristie et bon WE :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le week-end semble loin ; mon blog ayant été en pause quelques temps ...
      A très vite Cristina

      Supprimer
  15. Je ne savais pas que ce roman avait été adapté en bd. Excellente idée. Merci de me prévenir.

    RépondreSupprimer
  16. Un titre qui fait partie des BD souvent offertes à mes proches. Des claques et de coups de coeur à chaque fois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je regarderai de plus près tous tes coups de cœur !

      Supprimer
  17. Et bien ! voilà un billet très tentant pour moi qui ne lis plus beaucoup de BD. Si en plus, il y a un roman associé... je vais aller voir de quoi il retourne en bibli. Le temps pluvieux ici s'y prête ;-) Bon we !

    RépondreSupprimer
  18. J'en garde un très bon souvenir ! Un album fort, tu me donnes envies de le relire

    RépondreSupprimer