tout seul chaboute

Je n'ai jamais caché que j'avais un peu de mal à lire les albums de Chabouté. Je m'étais pourtant dit que je n'abandonnerai pas et que je me tiendrai prête à lire le fameux : Tout seul qui semblait tant plaire. Il a croisé ma route et j'ai enfin pu voir de quoi il en retournait. Autant vous le dire de suite c'est mon premier coup de coeur BD de l'année.


Un goéland plane dans un ciel dégagé cherchant un endroit où se poser. Il trouve une rambarde en haut d'un phare que l'on découvre construit sur un minuscule rocher rond. Soudain, un bruit, le phare semble habitait, c'est pourtant un phare automatique qui n'appelle plus la présence de qui que ce soit. En effet, quelques planches plus loin on découvre le bateau chargé de ravitailler l'homme qui y vit seul depuis plus de 50 ans. Personne ne l'a jamais vu, son physique a fait que ses parents l'ont toujours maintenu à l'égard de la civilisation. Mais alors comment vit-il ? Que fait-il de ses longues journées sans jamais voir quiconque ?

J'ai retrouvé le graphisme en noir et blanc de Chabouté qui ne m'a jamais spécialement parlé mais qui ici en l’occurrence a su créer un rythme lent une ambiance qui génère une certaine intimité avec ce personnage oh combien touchant. Sans narration et avec très peu de paroles on découvre en tournant peu à peu les pages, la vie de cet être hors du commun. Plongé un peu comme lui dans le silence j'ai apprécié le formidable ressort qui lui a servi à peupler sa vie : l'imagination. J'ai été interpellée par  l'innocence du personnage et son courage. J'ai réfléchi à tous ces petits trésors amassés, des trésors qui seraient sans valeur pour nombre d'entre nous ...

J'ai aimé le personnage de ce marin qui refuse l'indifférence et le non dit qui va lui tendre une main qu'on ne lui avait probablement jamais tendu et va par la même être le déclencheur d'un bouleversement auquel on ne s'attendait pas. Il ressort de ce livre une grande bonté qui fait du bien.



BD de la semaine saumon
Je signe ma participation à
Chez Yaneck !
--------------------------------------------------------------------
Editions : Vents d'Ouest
date de parution : 2008
368 pages