La belle image de Cyril Bonin d'après le roman de Marcel Aymé

, , 29 comments

Mon deuxième coup de coeur BD de l'année ! C'est avec joie que j'ai retrouvé le tracé de Cyril Bonin, auteur de Amorostasia ! Très touché par le livre de Marcel Aymé emprunt de surnaturel et de questionnements, Cyril Bonin a souhaité le mettre en album.

Raoul Cérusier, courtier en publicité, se rend dans les locaux de la préfecture afin de demander un permis. Seulement, la secrétaire qui le reçoit refuse ses photos d'identité sous prétexte qu'elles ne lui ressemblent pas. Raoul ne comprend pas très bien et affirme qu'il s'agit bien là de ses photos. L'agent administratif prend alors à témoin son supérieur hiérarchique qui regarde Raoul, puis les photos et fait le même constat. Dépité et dans l'incompréhension totale, Raoul ressort quitte le bâtiment administratif et s'arrête face à une vitrine. L'image qu'il contemple est celle d'un homme plus jeune, plus séduisant. En l'espace d'un instant sa vie bascule ...

Cette BD est d'une telle richesse et j'ai pris un tel plaisir à la dévorer que je compte poursuivre en me plongeant dans le roman de Marcel Aymé. Une histoire teintée de philosophie comme je les aime. Il y est question de métamorphose et de l'impact de l'image que l'on donne aux autres qui se répercute sur nos pensées, nos sentiments, notre façon d'être d'agir, nos émotions ... 

Des questionnement surgissent sur la connaissance des personnes qui nous entourent : les connaît-on vraiment ? Que pensent-ils de nous ? Comment réagiraient-ils en cas d'imprévu ?
La métamorphose du personnage le met face à des interrogations qu'il n'aurait jamais envisagé. Que ce soit sur le désir, les fantasmes et l'infidélité car le voilà dans la peau d'un homme qui plait aux femmes et notamment à cette jeune femme mystérieuse qu'il appelle en secret la Sarrazzine. Elle ne l'aurait jamais regardé avant et la tentation de l'infidélité naît alors que la question ne se serait pas poser avant son changement.

Parallèlement, est-il sûr que sa propre femme, qu'il rêve de reconquérir, doive céder à ses avances ? Avec beaucoup de subtilité l'auteur soulève des questions sur les mécanismes de l'usure du couple et du désamour, sur l'aveuglement, le poids de l'image, du devoir et des habitudes, mais aussi sur l'amour, la naissance du désir, les fantasmes, ... C'est juste excellent  et traité avec une grande finesse.



Chez Stéphie BD de la semaine saumon
L'avis de Yaneck

-----------------------------------------------------------------
Editions Futuropolis
date de parution 2011 pour la présente édition, le livre de Marcel Aymé date de 1941
78 pages

29 commentaires:

  1. Et bien, quel enthousiasme !
    C'est noté.

    RépondreSupprimer
  2. De ce pas, à la seconde même, je mets cette BD dans mes souhaits... J'avais adoré Amorastasia et celui ci m'a m'appelle déjà...

    Merci Cristie !

    RépondreSupprimer
  3. Il faut déjà que je lise enfin Amorostasia qui est dans ma PAL mais elle me tente cette BD !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ça tu as Amorostasia dans ta PAL et tu l'as fait languir ? Cela ne va pas du tout !

      Supprimer
  4. Il semble y avoir vraiment beaucoup de thèmes pour une BD de seulement 78 pages !! Je note grâce à ton enthousiasme et aussi parce que j'ai adoré Amorostasia.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus que des thèmes ce sont des questions qu'elles soulèvent ...

      Supprimer
  5. J'étais déjà tentée par cet album. Le plaisir que tu as eu à le lire est communicatif. Il faut vraiment que je vois pour me procurer ce titre. Merci pour ton avis ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela me plairait de lire ton avis sur cet album !

      Supprimer
  6. J'ai aimé la normalité de l'histoire, sa simplicité. Mais je n'aurai rien eu contre quelques explications... Bilan mitigé, au final, de mon côté.
    https://chroniquesdelinvisible.wordpress.com/2012/06/19/la-belle-image-mardi-chronique/

    RépondreSupprimer
  7. Ah celui ci je l'ai lu dans un hall d'accueil d'un grand hotel !! Ils proposaient quelques bd à disposition, j'avais pris plaisir à le trouver, et à le lire en attendant un rendez-vous ! Bref, une belle image ;)

    RépondreSupprimer
  8. je prends note car j'aime assez les BD s'appuyant sur une oeuvre littéraire

    RépondreSupprimer
  9. C'est décidé, je veux lire tout Bonin !!

    RépondreSupprimer
  10. Rooohhh... Je note illico ! Je ne connais pas la nouvelle de Marcel Aymé mais j'aime beaucoup ce que tu en dis. Et le dessin... Magnifique ! Merci !

    RépondreSupprimer
  11. Comme je sors mitigé de la suite d'Amorostasia, c'est peut-être l'idéal pour me réconcilier avec cet auteur que j'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce serait dommage de rester sur une image négative ! ;-)

      Supprimer
  12. Je suis fan du graphisme. Et il est à la biblio. Du coup, c'est bien noté!

    RépondreSupprimer