Victor Hugo, aux frontière de l'exil de Laurent Paturaud et Esther Gil

, , 27 comments
Un choix heureux !

Je suis tombée un peu par hasard sur cette BD au salon du livre de ma ville. Quand j'ai vu le graphisme j'ai fondu comme neige au soleil et me suis précipitée. J'ai depuis lu la série : Succubes illustrée par Laurent Paturaud et il n'y a rien à faire je suis fan de son trait. Il a l'art de mettre en valeur la femme comme rarement mais bref je m'égare
et vous allez me dire : "Oui mais Victor Hugo dans tout ça ?". L'histoire est peu commune, il faut savoir pour en avoir discuté avec lui et l'avoir lu qu'il y a derrière cette BD un grand travail de recherche sur la vie de ce monument et surtout la mort de sa fille Léopoldine. C'est une enquête policière teintée de fantastique mais qui soulève quelques interrogations : Et si ce n'était pas un accident ?

Nous sommes en 1882 et c'est un Victor Hugo déjà agé que nous découvrons en exil sur l'île de Jersey. Un homme abattu par la mort de sa fille et de son époux quelques années plus tôt et qui tente de réparer comme il peut ce sentiment de culpabilité qui le ronge de ne pas avoir été là. Il va jusqu'à se livrer à des séances de spiritisme. C'est au cours d'une de ces séances que sa fille va lui apparaître en demandant : "De profondis clamavi ad te : Père pourquoi les quatre innocents ont-ils  péris noyés ?" Pourquoi ce message ? Victor Hugo se lance sur le continent afin d'y mener son enquête dans un contexte politique agité ...

Comme vous l'avez compris les illustrations sont justes somptueuses. Il en ressort une ambiance romantique et d'une très grande sensualité auquel contribuent le ciel nuageux, la lueur des bougies, le brouillard qui règne ... Une atmosphère mystérieuse également teintée de spiritisme, qui nous dévoilent la société du XIX siècle et le Paris d'avant Haussmann. Quelques notes de poésie viennent agrémenter le tout ainsi que des références à l'art. 

Ce n'était pourtant pas gagné, l'histoire partant dans trois sens différents qui semblaient avoir du mal à se tenir. Le fil conducteur était cependant bien là et j'ai pris plaisir à découvrir un Victor Hugo plus humanisé. Ces défauts me le rendaient plus proche. Un Victor Hugo, séducteur mais destructeur, à la fois fidèle et infidèle, un homme dont le génie cachait la part d'ombre. Cette lecture a pu se prolonger grâce à un dossier très intéressant en fin de livre. Une bien belle BD !



Lu dans le cadre du mercredi c'est BD chez Mango

-------------------------------------------------------------
Editions Daniel Maghen
Date de parution : 2014
93 pages plus le dossier graphique

27 commentaires:

  1. Difficile de ne pas replonger dans un ouvrage de Victor Hugo aujourd'hui !! Mango et toi êtes dans le même état d'esprit :)
    Je note, belle à journée à toi Cristie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les grands esprits se rencontrent ...
      Belle journée Mo !

      Supprimer
  2. Oui je viens de voir ça m'a fait sourire. Il faudrait lire les deux histoire d'établir un comparatif sur le traitement de l'objet, ça pourrait être sympa ...
    Belle journée Mo !

    RépondreSupprimer
  3. C'est la journée "Victor Hugo en BD" ! En même temps, le personnage est tellement fascinant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il se prête à de multiples récits c'est sûr !

      Supprimer
  4. Je l'ai lu mais je n'en ai pas gardé un grand souvenir...

    RépondreSupprimer
  5. Tiens, Victor Hugo est à l'honneur aujourd'hui !
    Je ne peux pas ne pas noter ce titre, tu t'en doutes. ;)

    RépondreSupprimer
  6. Je l'ai beaucoup aimée aussi et tout comme toi j'ai fondu pour les graphismes...

    RépondreSupprimer
  7. Victor Hugo est un des mes auteurs chouchou (j'en ai assez peu). Il me faut cette BD !!!!!

    RépondreSupprimer
  8. Victor Hugo chez toi aussi ! La couverture est superbe ! Je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas que ... Tu verras quand tu ouvriras le livre !

      Supprimer
  9. Vous êtes connectées avec Mango ! Je note, et plutôt deux fois qu'une ! ;-)

    RépondreSupprimer
  10. Très tentant le thème, les poèmes sur Léopoldine est ce qui me touche le plus chez lui (et l'endroit où elle s'est noyée n'est pas très loin de chez moi).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Idem. J'ai une carte postale la représentant et j'aime particulièrement son poème : Demain dès l'aube, ...

      Supprimer
  11. Comme tu en parles bien !
    On sent que tu as aimé et tu nous donnes vraiment envie.
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Manu ! Oui j'ai aimé ce regard différent sur ce monument de la littérature !

      Supprimer
  12. Alors là ! il me la faut absolument ! Je vais chez mon libraire demain, je vais encore lui laisser de quoi préparer ses prochaines vacances...
    En plus, je viens de m'inscrire à un challenge Hugo alors tu imagines comme cela convient bien à mes lectures du moment ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien tu m'en vois réjoui ! J'ai hâte d'avoir ton avis !

      Supprimer
  13. je ne connaissais pas et ça a l'air... absolument indispensable! Je vais le demander au Père Noël :)

    RépondreSupprimer
  14. une BD qui me tente bien, je trouve que les BD à sujets littéraires sont parfois vraiment réussies et on pardonne les petits écueils

    RépondreSupprimer