Sa femme d'Emmanuèle Bernheim


Une écriture vive, sans fioriture qui va droit au but pour nous livrer une histoire de couple qui ne laisse pas indifférent. L’occasion aussi de découvrir un peu cette auteure qui m'intriguait ...

Claire est médecin et vit une histoire qui s’essouffle avec Michel quand Thomas entre dans sa vie. L'attirance est immédiate mais Thomas la met en garde, il n'est pas libre. Elle l'accepte et ils se verront chaque jour pendant une heure quinze à la tombée de la nuit, ni plus ni moins. Des heures de passions ou les corps savourent chaque seconde et fusionnent avant que la séparation ne survienne. Claire pour garder une trace de ces moments magiques collectionnent tous les petits objets symboliques de leur amour comme des objets sacrés dans un tiroir jusqu’au jour où Thomas lui annonce une nouvelle d'importance ...

L'écriture est très efficace. D'une part j'ai plongé en apnée et ne suis plus ressortie du livre avant la fin et d'autre part j'ai beaucoup apprécié le revirement de situation, le voile des apparences qui se lève enfin. J'ai ressenti aussi une espèce de tension sous jacente que l'auteur a su distiller avec beaucoup d'intelligence pour nous tenir en haleine jusqu'au moment fatidique.

"Ils n'échangèrent pas un mot. Chacun enserra dans ses mains la tête de l'autre. Ils se regardaient mais ne se voyaient pas. Visage contre visage, ils étaient trop près pour se voir. Ils s'embrassèrent."

------------------------------------------------------------
Editions Gallimard
date de parution 1993
114 pages

23 commentaires:

  1. Il a TOUT pour me plaire ce livre...j'aime le sujet et l'écriture de l'auteure ...donc achat assuré...
    Bises en passant

    RépondreSupprimer
  2. Je n'avais pas été séduite par un roman précédent "vendredi soir", par contre j'ai dévoré "tout s'est bien passé" qui est un témoignage. (billet aujourd'hui sur mon blog)

    RépondreSupprimer
  3. Un thème qui ne m'attire pas mais le côté "suspens", pourquoi pas ?

    RépondreSupprimer
  4. et hop, noté dans la liste des livres de poche pour les vacances.

    RépondreSupprimer
  5. Une Auteure qui me met en apnée à chaque lecture ! J'ai adoré ce livres et tous les autres d'Emmanuèle Bernheim.

    Il te reste de belle lecture en perspective.

    Attention ! Tension assurée.

    Bises ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups ! J'enlève certains "S" et j'en rajoute d'autres... lolll

      :D

      Supprimer
    2. Je crois oui que c'est plutôt bien parti ... Elle a une plume qui me ravit !
      Bisous ;-)

      Supprimer
  6. J'ai adoré celui-là. Comme j'avais dévoré "Stallone" et "Vendredi Soir". Une écriture limpide et ciselée, efficace et rapide comme le tournoiement d'une cuillère dans une tasse de café pour remuer le sucre distillé au fond.
    J'ai adoré et j'en ai encore un en stock !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Descends moi vite ces stocks que je puisse venir m'épancher à tes mots ! ;-)

      Supprimer
  7. Je l'ai noté il y a un moment mais je me demande si je n'ai pas lu un peu trop de roman autour de ce thème...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, c'est le premier que je lis sur ce thème et je suis prête à re signer !
      ;-)

      Supprimer
  8. J'adore ce livre, j'adore Emmanuèle Bernheim ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais m'inscrire dans le club de ces fans aussi ! ;-)

      Supprimer
  9. Je n'aime pas, mais alors pas du tout l'écriture de cette romancière. J'ai lu "Vendredi soir" qui trône dans ma bibliothèque comme un livre "vide" et ce que je dois éviter à tout prix. Ton billet est pourtant tentant mais je ne pense pas renouveler l'expérience pour le moment ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends j'ai la même réaction avec une autre auteure ...

      Supprimer
  10. Mais c'est quoi, ce moment fatidique ? Tu ne nous dis rien.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne veux pas que je spoile la fin quand même !!! ;-)

      Supprimer
  11. Contrairement à MArgotte, j'aime l'écriture d'Emmanuele berheim, (et vendredi soir n'est pas son plus réussi), j'aime son efficacité et son économie de mots. Je note celui là, il me tente bien

    RépondreSupprimer