Le tirailleur de Piero Macola et Alain Bujak

, , 22 comments

Encore une sublime BD aux éditions Futuropolis. L'émouvant portrait d'un ancien tirailleur marocain qui a été arraché à sa famille à l'âge de 17 ans pour aller combattre aux côtés des soldats français et à qui la France n'a jamais rendu justice.

En 1939, au Maroc, un jeune garçon d'environ 17 ans (il ne connait pas son âge exact), Abdesslem, qui rêvait de devenir berger est enlevé en ville par un régiment de l'armée française. Très vite le discours de cette armée française va subjuguer le jeune homme au point de le pousser à s'engager dans le Régiment des Tirailleurs Marocains (RTM) pour 4 ans. En 1939, ils sont mobilisés et partent pour cette drôle de guerre en France.

"On ne faisait que marcher, creuser des trous, poser du fil barbelés, transporter du matériel, marcher des journées entières. Il n'y avait pas de combats. On attendait ; ça nous rendez nerveux. Le froid, la faim, la fatigue ..."

Puis, ils décident un an plus tard de faire demi-tour et d'essayer de rejoindre Marseille afin d'embarquer pour le Maroc. Seulement, ils sont fait prisonniers par les allemands sur le chemin et parqués dans des camps réservés aux soldats de couleur. Abdesslem, verra beaucoup des siens mourir sous ses yeux. De retour au pays, il n'obtiendra sa première permission pour voir sa famille que 3 ans après être parti de chez lui. Son rêve de devenir berger ne l'a pas quitté mais afin de percevoir une retraite il se réengage et part faire la guerre en Indochine. Revenu dans son village natal, il se marie et vit la vie dont il a toujours rêvé au milieu des siens. Pourtant, les temps changent et il devient dur de survivre en étant simple berger. La réévaluation des retraites est gelée et il lui est demandé pour la percevoir de vivre sur le sol français une partie de l'année. C'est là, à Dreux, qu'Alain Bujak fait sa connaissance.

Ce livre est un magnifique témoignage de ces déracinés qui ont combattu pour la France et que l'on a ensuite souvent oublié. On perçoit dans ce récit toute l'empathie que l'auteur éprouve pour ce déraciné. Pour ma part, un fort sentiment d'incompréhension m'a gagné en découvrant tant d'injustice. Cet homme a cru au discours de grandeur de la France. Il a tout abandonné sa vie, sa famille, ... a combattu et a été prêt à donner sa vie pour ce pays, mon pays, a vécu le pire et pour quel résultat : qu'il soit forcé de quitter sa famille neuf mois par an pour toucher une maigre allocation vieillesse, pour qu'il soit oublié des livres d'histoire, des récits. Cependant, il n'y a ni plainte, ni revendication dans ce récit les faits et l'histoire sont simplement posés. La vraie grandeur c'est cet être qui la possède. 

Lu dans le cadre du mercredi c'est bd chez Mango
Les avis de Stéphie et Yaneck
-----------------------------------------------------------
Editions Futuropolis
2014

22 commentaires:

  1. Encore un album de Futuropolis qui a tout pour me plaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils ont souvent un très bon choix de livres !

      Supprimer
  2. Je ne connais pas du tout ! Mais Futuropolis ne m'a jamais déçue !

    RépondreSupprimer
  3. Déjà noté mais tu me redonnes envie de le découvrir.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis comme tiraillé de ne pas l'avoir encore lu .. !

    RépondreSupprimer
  5. C'est de la très chouette bd... J'ai beaucoup aimé moi aussi...
    http://chroniquesdelinvisible.wordpress.com/2014/05/19/le-tirailleur-lundi-one-shot/

    RépondreSupprimer
  6. Je me souviens très bien de l'avis élogieux de Stephie. Et voilà que tu en rajoutes une couche, c'est mal ! ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour cette découverte, j'espère le trouver c'est un indispensable que je veux sur mes étagères!!! des Abdesslem j'en connais. Heureusement qu'il y a eu aussi le film indigènes. C'est une honte pour la France.

    RépondreSupprimer
  8. Je note ce titre aussi, bien sûr, tellement tu me tentes, même si j'en ai beaucoup lu dernièrement sur cette période mais c'est là un aspect que je ne connais pas vraiment!

    RépondreSupprimer
  9. J'aime beaucoup ce genre d'album et c'est vrai que Futuropolis nous en proposent de drôlement intéressants !

    RépondreSupprimer
  10. Futuropolis, un vrai gage de qualité !

    RépondreSupprimer
  11. Ton billet est très tentant, cette BD me semble de grande qualité et le thème me tente beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux alors y aller les yeux fermés !

      Supprimer