A copier cent fois de Antoine Dole


Comment un si petit livre peut-il marquer si fort ? C'est une lame de fond qui vous emporte en l'espace d'une demi-heure et vous repose sonné sur le rivage ! Voilà globalement l'effet que m'a fait ce bijou d'écriture.

Notre héros n'a que 13 ans et une différence qu'il n'a pas véritablement cherché à cacher : il aime les garçons. Très vite, cela a fait de lui le souffre douleur d'une bande de collégiens qui savent que quoi qu'ils fassent, il n'y aura pas de représailles.
Le père refusant d'accepter l'homosexualité de son fils détourne les yeux ou accuse. Heureusement que Sarah est là son rayon de soleil qui le soutient envers et contre tous ...

Le livre étant très court je ne veux pas trop en dire mais c'est d'une beauté et d'une violence criante. Le narrateur nous parle avec une telle douleur et spontanéité que cela m'a figée. C'est fort et cela permet de réfléchir ou prendre conscience de ce que peut être la violence à la fois physique, verbale mais aussi celle du silence qui rejette et exclut. 

"Papa m'a dit cent fois d'être un homme et d'agir comme un homme. Oui mais papa, lequel ? Je ne veux pas être comme Vincent, n'être fait que de bruits, de cris et de colère. Pourquoi tu m'apprends pas les mots plutôt ? Les mots qui soulagent, les mots qui apaisent, je voudrais avoir les mots qui soignent, ceux qui ne laissent pas seul. Ceux qui ne me viennent pas quand les choses vont trop loin ; "Arrête maintenant, arrêtez, c'est trop." C'est ces mots-là papa que tu dois me donner la force de dire."

 Une perle à remettre entre toutes les mains. Un bijou et un coup de coeur pour moi !

Les avis de NouketteGambadouStéphieSandrineJérôme !




--------------------------------------------------------------------
Editions Sarbacane
Date de publication 2013
56 pages