L'histoire d'Helen Keller de Lorena A Hickok


Une amie m'avait parlé de ce roman qui l'avait beaucoup touché lorsqu'elle était plus jeune alors j'ai eu envie de découvrir cette perle dont elle parlait avec tant d'émotions ...

L'histoire d'Helen Keller est la biographie d'une jeune femme ayant réellement existé et qui suite à une commotion cérébrale s'est vu privé de la vue, de l'audition et de la parole. La petite fille sourde, muette et aveugle que nous découvrons au début du livre a six ans et est incapable de communiquer, enfermer dans la prison de son corps et réagissant par pulsions à ses envies et besoins quand ce ne sont pas de vraies crises qui lui permettent d'obtenir ce qu'elle souhaite, ses parents ayant pitié d'elle ...Ils ont pour eux la volonté et la ténacité de la voir progresser un jour et la conduise chez plusieurs médecins avant d'entendre parler d'une institution renommée pour personnes aveugles qui leur enverra une jeune femme : Ann Sullivan, chargée de faire progresser la fillette. Ann, qui a elle-même été aveugle, comprend très bien la fillette et cerne vite la curiosité et la grande intelligence de celle dont la volonté d'apprendre semble  inépuisable. Grâce à un langage manuel elle va réussir dans un premier temps à communiquer avec elle avant de la conduire à écrire, lire le braille et chose qui pouvait sembler impensable pour l'époque, Ann va réussir à la faire entrer dans l'une des plus prestigieuse université Harvard !

C'est donc un destin exceptionnel qui se déploie dans cette histoire qui il ne faut pas se leurrer est autant celle d'Helen Keller que de Ann Sullivan tant les deux sont liées. On est loin du misérabilisme. Helen malgré son infirmité est une petite fille heureuse et qui force l'admiration. Elle fait de cette infirmité qui aurait pu l'enfermer un atout pour développer d'autres sens, pour prouver que l'on peut apprendre différemment, pour montrer l'adaptabilité du cerveau humain. Elle ose ce que des biens portants ne font pas entravés par leurs angoisses. Comment ne pas les admirer toutes deux ? Ann m'a particulièrement touché. Elle lui aura consacré sa vie allant jusqu'à s'oublier et s'amputer de la vue par générosité et amour parce que le plus important dans sa vie aura toujours été d'aider les autres.

"A la mémoire de maîtresse qui entraîna une petite fille hors des ténèbres 
et lui donna le monde ..."

Helen avec sa maîtresse Ann Sullivan
Coup de coeur !
-------------------------------------------------------
Editions Folio Junior
Date de la première édition 1959 - Août 1989
247 pages


14 commentaires:

  1. Une très belle et très forte histoire ...d'amour et de vie...je note...merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien Jackie ! Elle ne peut que te plaire j'en suis sûre ! ;-)

      Supprimer
  2. J'ai lu et beaucoup aimé la BD il y a peu. C'est une histoire très touchante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La BD devrait me plaire également !

      Supprimer
  3. Comme Jérôme, j'ai lu la BD et adorée.
    Je connaissais déjà l'histoire grâce à un film.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai ni lu la BD, ni vu le film mais c'est avec plaisir que je me lancerai dans la découverte des deux !

      Supprimer
  4. Je l'ai lu deux fois, quand j'étais ado, car cette histoire m'avait touchée à un point incroyable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une histoire particulièrement émouvante !

      Supprimer
  5. Je ne connaissais pas mais ça m'a l'air tout joli comme histoire, je le note ! ( ça me rappelle des souvenirs cette couverture des folio jeunesse ! )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est très belle cette histoire. Elle m'a beaucoup ému !

      Supprimer
  6. Bonsoir Cristie, je confirme très beau roman émouvant. Je conseille aussi le film d'Arthur Penn de 1959 sur le sujet pour lequel Ann Bancroft avait reçu un Oscar. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ok là c'est sûr je vais le regarder !
      Belle soirée Dasola !

      Supprimer
  7. Il te faut découvrir l'incroyable film tiré de cette histoire : Miracle en Alabama !

    RépondreSupprimer