Muchacho de Lepage

, , 36 comments

Il a suffi que je vois le nom de celui qui a déjà tant suscité d'émotions : Emmanuel Lepage, pour que je m'empare de ce dyptique !

Le Nicaragua dans les années 70 est un pays ravagé par des années de dictatures. A sa tête une famille, les Somoza, soutenue par les Etats-Unis. Dans ce contexte de violence et de terreur mis en place par la Guardia, un jeune séminariste, Gabriel, surgit et est confié au père Ruben dans un petit village reculé en pleine forêt tropicale. Sa mission est de peindre la Passion du Christ sur le mur d'une église. Seulement ses croquis loin de satisfaire le Padre semblent trop influencés par les grands peintres que Gabriel a étudié durant ses années d'étude. Ruben va lui apprendre à ouvrir les yeux sur ce qui l'entoure afin de peindre des oeuvres plus personnelles. C'est à travers l'oeil du personnage que l'on va découvrir la naissance de la sexualité chez un jeune homme ainsi que celles de convictions politiques et d'opposition face à un régime qui fait régner la terreur à coup de tortures et de viols ...

Encore une fois je suis sous le charme de cet auteur. Le personnage de Gabriel est tout simplement passionnant et touchant. La naissance de la création d'oeuvres personnelles me font penser que l'auteur s'est probablement servi de sa propre expérience. Les grands peintres forment les illustrateurs mais il faut savoir ensuite s'en détacher pour parvenir à peindre et dessiner des oeuvres qui sont plus personnelles. J'ai aimé également constater comment se faisait la naissance de la sexualité dans les yeux de ce jeune homme par le biais de l'observation et son attirance pour le même sexe. J'y retrouve ce qui m'avait tant bousculé dans son autre oeuvre : Névé.

"Les peintres que vous admirez tant, ceux qui ont incarné notre Seigneur et ses saints, allaient chercher leurs modèles dans les bouges, chez les putains qu'ils fréquentaient, chez les paysans déracinés, chez les voyous. Il faut soulever la peau des choses."

Le contexte quant à lui est passionnant. Gabriel arrive avec un regard neuf. Protégé depuis toujours par sa famille, il n'avait aucune conscience de ce que vivait le peuple. Cette prise de conscience transforme le jeune homme naïf et timide en révolté face à l'oppression. 

Lu dans le cadre du mercredi c'est BD chez Mango

-------------------------------------------------------
Editions Aire Libre Dupuis
2004
72 pages

36 commentaires:

  1. La couverture est magnifique et si en plus tu es sous le charme, ça va être dur de résister...

    RépondreSupprimer
  2. J'ai lu cette BD il y a plusieurs années. J'avais beaucoup aimé le scénario et le graphisme mais l'ensemble reste vague dans ma pauvre mémoire, tu me donnes envie de la relire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parfois un plaisir de se replonger dans d'anciennes lecture BD. Moi, j'aimerai beaucoup replonger dans Névé ...

      Supprimer
  3. Je ne connais pas Lepage. Pourquoi pas le découvrir avec cet album

    RépondreSupprimer
  4. Pas lu celui-là mais je vais finir par le prendre lors d'un prochain passage à la médiathèque.

    RépondreSupprimer
  5. Tout à fait dans mes goûts. Et en plus, les deux albums sont à la bib' : bonne pioche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yes ! Je suis contente pour toi. Rien ne me frustre plus que lorsque je me rend compte que les BD que rêve de lire ne font pas partie du panel de ma bibli !

      Supprimer
  6. Très bon choix, ces albums sont excellents. En même temps, il n'y a pas beaucoup de déchets chez Lepage.
    Si tu as envie d'en savoir plus sur cet album, lit cet passage de l'interview que j'ai faite de Lepage, il est entièrement consacré à Muchacho:
    http://chroniquesdelinvisible.wordpress.com/2013/10/25/emmanuel-lepage-voyage-chez-un-auteur-en-quete-de-sens-interview-3-4/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Yaneck et bien sûr que je rêve d'en savoir plus ! ^^
      Merci pour le lien !

      Supprimer
  7. Il y a peu d'avis en ligne sur Muchacho mais ils sont assez positifs. A l'occasion, je découvrirais volontiers Lepage sur un autre registre que sur celui du carnet de voyage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne vas pas être déçue je pense !^^

      Supprimer
  8. Un diptyque ? Chouette !! Il faut que j'arrive à mettre la main dessus !

    RépondreSupprimer
  9. Je dois vraiment me mettre à Lepage !

    RépondreSupprimer
  10. Rien que la couverture donne envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu n'as pas vu celle du deuxième volet ! ^^

      Supprimer
  11. Je ne connais pas cet auteur. Très belle première page. Après la lecture de ton billet c'est dur de résister :)

    Bonne soirée Cristie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cristina ! C'est simple ne résiste pas ! ^^
      Belle soirée !

      Supprimer
  12. J'ai l'Intégrale dans ma PAL, il me tente vraiment beaucoup, ça va être une de mes prochaines lectures BD. J'adore ce que fait Lepage en plus ! *_*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout pour te plaire donc ! ^^ Belle lecture à toi !

      Supprimer
  13. Je ne connaissais pas du tout, en fait je n'ai pas une grande culture au niveau BD mais celle ci semble magnifique :)

    RépondreSupprimer
  14. "Il faut soulever la peau des choses..."....sublime...
    Je surveille son arrivée à la bibli...
    Des bisous...pleinsssss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'imagine en guetteur !^^
      Pleins de bisous !

      Supprimer
  15. Bon, ça sent la virée en médiathèque ;) Je ne te remercie pas !

    RépondreSupprimer
  16. Le dessin d’Emmanuel Lepage est époustouflant. Un graphisme exceptionnel qui nous plonge dans la chaleur et l’humidité de la jungle nicaraguayenne et qui insuffle une véritable âme à cette histoire bouleversante. J'ai beaucoup aimé !

    RépondreSupprimer
  17. Oui forcément quand on tombe sur un Lepage on n'hésite pas.

    RépondreSupprimer