La montagne aux trois questions de Béatrice Tanaka et Chen Hang Hong

, , 10 comments

Les contes nous apprennent décidément beaucoup !

" Il était une fois, un jeune homme très malheureux. Rien qu'en le regardant, on comprenait pourquoi : il était laid. Afin de connaître la raison de sa disgrâce, il part à la recherche de la Montagne où le Ciel rencontre la Terre. Là-bas, trois génies répondent à trois questions. "

J'aurai peut être du attendre les réactions de mes élèves avant de vous en parler car j'ai l'intention de le leur lire vendredi mais je ne résiste pas à la tentation de le faire plus tôt ! C'est un conte de sagesse d'origine vietnamienne qui est particulièrement intéressant car il peut susciter maints débats philosophiques. Tout d'abord les thèmes de la solitude, du rejet et de la laideur font parfois partie des préoccupations des plus jeunes. J'attends avec impatience leur retour sur cette lecture.

Ajoutons qu'il y est aussi question de la recherche du bonheur, un thème cher à beaucoup même à nos têtes blondes. C'est une vision très orientales et j'avoue aimer particulièrement et partager souvent certaines visions. Ainsi notre Héros apprend le partage et l'oubli de soi afin de pouvoir accomplir la mission qu'il s'est donné. Une vision en quelque sorte très zen et qui peut susciter beaucoup d'interrogations.

Les illustrations de Chen Hang Hong sont absolument somptueuses. Il utilise une technique traditionnelle à l'encre de chine sur papier de riz. Il expose régulièrement au Lotus Rouge à Paris. C'est un vrai voyage auquel il nous convie. Il y a une douceur et un aspect propices à la contemplation. J'ai tout simplement adoré !

Béatrice Tanaka est Roumaine d'origine mais brésilienne d'adoption. Elle vit à Paris et se considère comme une "passeuse de contes". Elle a publié une quarantaine de livres dont les "Trois sorcières".

Quelques réactions de mes élèves après la lecture de ce livre :

"C'est bien"
"Quand il est heureux cela le rend un peu plus beau"

Ma préféré :

"C'est parce qu'il a décidé de s'oublier qu'il devient heureux"
------------------------------------------------------
Editions : Albin Michel Jeunesse
1998
37 pages

10 commentaires:

  1. Quel joli conte tu nous offre là ! Qu'est ce que j'aurai aimé avoir une instit comme toi, qui font lire autre chose que ces grands classiques parfois, je dis bien parfois, indigestes pour nos têtes blondes. Je garde un merveilleux souvenir de Mr Roissard instit du CM1 qui m'a mis entre les mains "La gloire de mon père", ce fut un cadeau magnifique dont je me rappelle encore et encore.

    Alors Mr Roissard merci et merci à toi de l'attention que tu portes à tes élèves.

    Bisous Cristie et bonne semaine.

    Je suis curieuse des commentaires de tes élèves... si tu peux, en quelques lignes, les mettre sur ta chronique ^^ !

    ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous ajouterai ça en fin de semaine ! J'adore chercher des perles pour eux. Hormis les compétences à développer j'avoue que j'aime toujours autant leurs réactions spontanées et leurs retours sur les livres !
      Belle semaine Cristina !

      Supprimer
  2. J'espère que tu nous fera partager les réflexions de tes élèves. Elles ne vont surement pas manquer d'intérêt. Une histoire qui semble bien à lire. C'est vrai que la recherche à tout prix du bonheur ne rend pas toujours heureux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de les voir réagir ! Je pense qu'on va pouvoir engager sur un débat qui ne manquera pas d'intérêt ! ^^

      Supprimer
  3. On oublie souvent qu'à leur début, les contes étaient pour les adultes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et c'est parfois bon de le rappeler !

      Supprimer
  4. Il me semble l'avoir lu il y a fort longtemps mais il ne m'en reste rien. Il faudrait que je le retrouve à la médiathèque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un beau conte Jérôme qui mérite d'être connu !

      Supprimer
  5. Les thèmes abordés ne peuvent pas laisser indifférents !

    RépondreSupprimer