La vie d'Adele

, , 29 comments

Des mois que je piétinais à l'idée de voir ce film tiré de : Le bleu est une couleur chaude, magnifique BD de Julie Maroh. Le fait qu'il ait eu la palme d'or n'avait fait qu'ajouter un peu plus de piment à cette attente. Il faut dire aussi que du réalisateur, Abdellatif Kechiche, je connaissais L'esquive qui m'avait totalement retourné. L'histoire d'adolescents vivant dans les cités et voulant mettre en place une pièce de Marivaux suite à la demande de leur professeur de français. Je ne vous gâcherai pas la surprise en vous racontant la violence d'une scène qui a quelque peu modifié mon regard ...

Pour ceux qui ne connaissent pas l'histoire, Adèle, une adolescente de 16 ans, va au lycée et adore lire mais déteste lorsque ces professeurs décortiquent l'oeuvre faisant table rase de son imagination. Elle est entourée d'un groupe d'amis qui parlent très souvent sexe et s'avèrent parfois oppressants. Un jour qu'elle se ballade en ville, Adèle croise le regard d'une femme aux cheveux bleus, Emma, manifestement homosexuelle dont elle tombera de suite amoureuse. Une femme qui va hanter ses nuits de rêves érotiques auxquelles Adèle succombe pour en ressortir avec le poids de la culpabilité. Elle a effectivement du mal à accepter son attirance pour les femmes et va donc essayer de sortir avec un garçon pour prouver au monde qu'elle n'est pas lesbienne. C'est peine perdue, le malaise suscité par le mensonge est encore plus grand. Elle se confie donc à un ami homosexuel et prend la décision de rompre puis le suit le soir dans un bar gay. La fille aux cheveux bleus est là et perçoit la détresse et l'attirance de cette jeune fille pour son monde. Très vite une relation passionnelle se noue ...

Très vite j'ai reconnu la patte d'Abdel Kechiche, j'étais en terrain connu. De plus, je connaissais l'histoire mais j'attendais autre chose une autre vision, un lever de rideau sur un point que j'aurai ignoré. Je n'ai pas été déçue, le film est différent de la BD. C'est une vision totalement propre du réalisateur même si il en a gardé les grandes lignes. Ainsi, la scène où Emma se fait surprendre la nuit en allant chercher une boisson dans le frigo, alors qu'elle est nue et qui provoque la violence des parents de Clémentine qui comprennent à ce moment quel type de relation leur fille entretient avec Emma. Aucune trace dans le film ce que j'ai regretté car elle montrait bien l'homophobie de certains et la difficulté pour des parents d'accepter l'homosexualité de leur enfant. La scène de rupture entre Emma et sa petite amie lesbienne disparu aussi. C'était pourtant une autre scène qui m'avait marqué mais peut être pas indispensable. De plus Adèle s'appelle Clémentine et Emma meurt dans la BD, pas dans le film.

Adèle est le véritable prénom de l'actrice et le réalisateur semble un peu obsédé par cette actrice en ce qu'il multiplie les gros plans sur son visage. Je ne voyais pas le décor autour et parfois cela me dérangeait. Heureusement, au bout d'un moment il a pris une certaine distance et je pense que c'est à partir de ce moment là que je suis entrée dans l'histoire. La vie d'Adèle porte bien son nom car j'ai suivi Adèle dans son quotidien, au lycée. Je l'ai vu loin d'être sous son meilleur jour, j'ai constaté ses questionnements d'adolescente, son mal être m'ont touché ainsi que sa difficulté à s'affirmer face à des personnes obtus ... 

Lorsqu'elle rencontre Emma le soleil entre dans sa vie, leur relation est extrêmement passionnelle. Les scènes de sexe sont d'une intensité ... En fait elles ont suscité plusieurs réactions en moi d'abord la peur que cette histoire d'amour que j'avais tant aimé tourne à la simple histoire de sexe. Ensuite, je n'ai pu m'empêcher de comparer ces scènes avec celles tournées par François Ozon dans Jeune et jolie et qui étaientt à l'opposé de ce que je voyais. Je précise que j'ai beaucoup aimé le film d'Ozon mais les scènes de sexe était totalement froide, tout était étudié pour mettre le corps de son actrice en valeur dans des poses voulues. Bref, c'était un peu comme tourner les pages d'un catalogue de mode. Alors que là, aucune lumière ne mettant en valeur le corps des actrices. Cela m'a fait l'effet d'arriver subitement dans leur chambre et de contempler deux femmes faisant l'amour mais qui étaient tellement l'une avec l'autre qu'elle ne pouvait pas me voir. C'est vous dire à quel point les scènes sont réalistes (ma voisine a même mis la main devant les yeux tant elle était gênée ...). L'histoire a ensuite pris une autre ampleur. C'est une véritable histoire d'amour que nous a offert Abdel en pointant peut être beaucoup sur les différences sociales entre nos deux héroïnes qui s'avère un frein à leur vie commune et sur laquelle j'ai un peu moins adhéré mais que l'on peut mettre aussi sur la difficulté de vivre en couple. L'amour pourtant reste là bien présent et devient presque une malédiction car comment vivre après avoir connu l'amour lorsqu'on n'a pas la chance de vivre avec l'être aimé ?

Une merveilleux film !


L'artiste peintre Cécile Desserle qui a inspiré au réalisateur les scènes d'amour !

29 commentaires:

  1. Malgré ton super billet, j'hésite toujours...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais beaucoup d'attentes par rapport à ce film et très peur d'être déçue. Ce n'est pas le cas. J'ai eu quelque chose de différent mais qui m'a touché, fait rêvé et questionné. C'est déjà beaucoup !

      Supprimer
  2. Ton billet est très intéressant, du fait que tu as lu la BD et vu le film tu exprimes bien les différences et les ressentis.
    En plus, tu prends le contrepied d'articles que j'avais lus sur le film, notamment sur les scènes de sexe que certains ont trouvé déplacées voire "fausses".
    Je n'ai toujours pas lu la BD. Elle fait partie des lectures que je regrette de n'avoir pas lues.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as de la chance Lunch ; j'aimerai ne pas encore l'avoir lu ...

      Supprimer
  3. J'avais vraiment peur de ne pas aimer ce film, c'est une amie qui m'en a parlé, elle était tellement enthousiaste que je me suis laissée convaincre. Et j'ai bien fait, ce film est un petit bijou :D

    RépondreSupprimer
  4. Pou l'instant, j'ai surtout envie de lire la BD . Bon dimanche Cristie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle lecture Mango et bon dimanche à toi !

      Supprimer
  5. La fin du film est-elle également différente de celle de la BD ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Complètement Alex. Je ne vais peut être pas trop en dire afin de ne pas spoiler ! ;-)

      Supprimer
  6. Très très beau billet : j'étais tentée, me voilà conquise. J'ai vu aussi L'esquive qui est un film remarquable. J'aurais aimé Sara Forestier à la place de Léa Seydoux dans le film d'ailleurs. Je ne sais pas pourquoi.

    RépondreSupprimer
  7. Sara Forestier était absolument magnifique c'est vrai. Elle aurait peut être donné une autre teneur au film mais Léa Seydoux est très convaincante dans son rôle d'artiste libérée et assumée ! ;-)

    RépondreSupprimer
  8. je vais le voir, je vais y aller, et aussi le dernier Allen et le dernier Jeunet avec les enfants !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vas y Théoma ! Je te souhaite à toi comme à tes enfants de beaux moments cinématographiques !

      Supprimer
    2. Le dernier Allen me tente aussi énormément !

      Supprimer
  9. Ton avis me rassure un peu, ce film me fait très peur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu les même réticences surtout après avoir autant aimé la BD ...

      Supprimer
  10. Je ne suis pas fan du tout de Kechiche, je n'ai pas l'intention d'y aller, j'ai déjà du mal avec les films au delà de deux heures. Pour rebondir sur le commentaire de Lunch, l'auteur de la BD elle-même, dans Télérama, disait que les scènes de sexe n'étaient absolument pas crédibles (mais elle ne critiquait pas Kechiche).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas une spécialiste des scènes de sexe, ni de l'amour entre deux femmes Aifelle mais pour moi en plus d'être réalistes elle étaient très convaincantes ! ;-)

      Supprimer
  11. J'hésite aussi pour le film. La BD était si juste, si belle... pourquoi changer son message ? Et puis toute cette polémique autour de la remise de la Palme, j'avoue que ça me laisse dubitative

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement la BD est très juste et très belle comme tu l'écris. Je n'aurai pas aimé qu'on la modifie, dans le sens que l'on cherche à la copier mais qu'on n'y parvienne pas. Pour moi ce sont deux oeuvres totalement différentes et belles.
      Quant à la polémique et tout ce qui a pu être écrit sur ce film, je l'ai volontairement zappé et me suis tenue à distance. Ce n'est pas le genre de choses qui m'intéresse ! ^^

      Supprimer
  12. La BD est vraiment bien faite, une histoire d'amour (que ce soit entre deux femmes, n'est pas l'essentiel). De plus une belle BD, dessin, couleurs (ou pas)

    RépondreSupprimer
  13. Après avoir aimé la BD, il faut que je voies le film ^^merci pour ce bel article !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi qui est férue de ciné, oui il pourrait bien te plaire !

      Supprimer
  14. J'ai lu la BD magnifique et je ne pourrait résister au film, à ce bleu si chaud...

    Vite vite il faut que j'aille le voir, je ne savais pas qu'il était déjà à l'affiche :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis 15 jours Cristina ! C'est très beau vas y !

      Bisous

      Supprimer
  15. J'ai eu un immense coup de cœur pour la BD, mais j'avais si peur d'être déçue par le film que j'avais décidé de ne pas aller le voir. Mais finalement je vois beaucoup d'échos positifs, alors d'un non radical je passe à un peut être... ^^
    Merci pour ton avis en tout cas =)

    RépondreSupprimer