sauf les fleurs de nicolas clément

Mon grand coup de cœur de cette rentrée littéraire. Je l'ai découvert en écoutant une émission dans laquelle Claire Chazal parlait avec émotion de ce livre. Il n'en fallait pas plus pour susciter ma curiosité ... Pourtant à la base le thème n'est pas de ceux qui m'attirent le plus, un père violent, mais le choc en découvrant cette histoire et cette écriture ! C'est tout simplement éblouissant !

" Nous étions une famille de deux enfants, plus les parents. Je m’appelais Marthe, mon frère s’appelait Léonce, né un mensonge après moi. Nous habitions une ferme éloignée du village, dans une vallée de cèdres où l’hiver nous empêchait parfois d’aller à l’école. Maman nous réveillait à sept heures, préparait le petit déjeuner pendant que j’habillais mon frère, les escaliers sentaient le pain grillé, Léonce s’accrochait à la rampe pour ne pas tomber. Puis Maman nous disait d’être bien sages en classe, de lever le doigt avant de répondre et de partager notre goûter avec les camarades dont les mères auraient oublié – dans nos besaces, il y avait toujours une tartine en plus. Quand nos camarades avaient de quoi goûter, nous donnions cette tartine aux chevaux qui nous regardaient sortir de l’école et couraient vers nous pour savoir comment la journée s’était passée. Nous ouvrions nos besaces, les chevaux se régalaient dans nos mains gantées de souffles chauds. Aujourd’hui, il me reste peu de mots et peu de souvenirs. J’écris notre histoire pour oublier que nous n’existons plus. "

La beauté de ce livre vient du traitement que Nicolas Clément en a fait. Il nous conte une histoire de violence avec subtilité, pudeur, poésie, métaphores, telle un conte. Le contraste entre les deux donne une force aux mots qui m'a particulièrement touché. C'est de la Littérature avec un grand L. Je ne veux pas en dire plus, il faut juste le lire. 

C'est tragique et lumineux à la fois ; la noirceur éclaire l'amour qu'elle côtoie et l'enfermement libère ... 

C'est un énorme coup de coeur !


Challenge 3% de la rentrée littéraire !
7/18

--------------------------------------------------------
Editions : Buchet Chatel
Août 2013
75 pages de pure bonheur