ogonok toppi bd

Une véritable découverte pour moi que l'univers de Toppi, un graphisme en noir et blanc somptueux avec des compositions totalement originales qui se superposent, s'entremêlent, débordent du cadre. Un univers à part ! Je suis encore novice dans cet univers qu'est le neuvième art et quand je tombe sur des perles telles que celle que j'ai lu je me réjouis d'avoir tant encore à découvrir ...

Ce nouvel album regroupe trois histoires dont le thème commun est la Sibérie et la rencontre de l'homme dit "civilisé" avec des peuples nomades.

Ogoniok nous raconte l'histoire d'un grand ponte de la Russie parti chasser dans les confins du territoire. Il rencontra une tribu vivant dans cet endroit reculé qui l’accueilli avec générosité mais lui conseilla de ne pas ressortir chasser car le territoire était hanté par un esprit ancien. L'homme blanc, imbu de lui même comme il l'était envoya valser toutes ces belles paroles et s'enfonça seul dans la taïga ...

Kas-Cej nous fait découvrir un scientifique racontant à une sommité son aventure en Sibérie. A la recherche d' ossements d'une tribu ancienne, le héros arrive dans un village hostile et découvre par hasard le tombeau du guerrier vengeur qui ne doit pas être profané ...

Transsibérien nous conte la vie d'un passeur vivant sur les rives d'un fleuve impétueux traversant la taïga et ne rêvant que de se payer une nouvelle barque pour mieux faire son métier mais déjà au loin la fumée du transsibérien traverse l'horizon ...

Comme vous l'aurez déjà compris j'ai été totalement séduite par le graphisme du maître italien ... Immersion totale ! Que dire des histoires que Toppi nous conte ; il y a dans ce choc des civilisations dans cette intervention des dieux anciens face aux "civilisés" une mysticité qui va au delà du fantastique rencontré habituellement. C'est une habile critique déguisée de nos civilisations modernes face à ces sociétés anciennes qui tentent de préserver leurs us, coutume et croyances désespérément alors que le transsibérien continue implacablement de fendre les profondeurs  des plus pures paysages !


Un grand merci aux éditions Mosquito et à Libfly et sa voie des indés !

Lu dans le cadre du mercredi c'est bd chez Mango.

--------------------------------------------------
Editions Mosquito
Mai 2013, 1er publication de Ogoniok en 1992 et de Kas-nej en 1994
64 pages