Nemesis de Philip Roth


Pendant l'été 1944, dans un quartier de Newark, Bucky Cantor, jeune homme de 23 ans, sportif et ayant le sens du devoir et des responsabilités, dirige un terrain de jeu sur lequel les enfants aiment à se retrouver. Ayant essayé d'incorporer l'armée et s'étant vu refoulé du fait de sa mauvaise vue, il subit ce rejet avec honte.
A défaut, il tente de donner le meilleur de lui à ces enfants qu'il côtoie mais très vite, une terrible maladie, la polio, va se répandre suscitant dans son sillage de véritables tourments, ...

Philip Roth a su décrire avec une incroyable précision l'impact qu'une telle épidémie peut avoir en terme de peur, souffrance, colère, ... L'épidémie s'empare non seulement des malades mais provoque des réactions humaines excessives dues à la terreur et à la terrible frustration de ne pouvoir rien faire allant jusqu'à la haine et au racisme. Il faut savoir que dans les années 40, personne ne savait comment cette maladie se transmettait et encore moins comment l'enrailler. Chacun y allait alors de son hypothèse, chacun prenait ses dispositions qui nous paraîtraient ridicules maintenant mais surtout tout le monde en payait le prix car tous vivaient la peur au ventre avec cette maladie présente dans leur esprit en permanence, avec la tristesse des êtres qui mourraient ou se voyaient devenir handicapés après avoir été touchés. Une maladie épouvantable en ce qu'elle paralysait les membres, le système respiratoire, ...

C'est parallèlement une tragédie personnelle que l'on découvre, celle de notre héros. Après avoir lutter contre cette maladie qui poursuit son oeuvre et face à son impuissance, il va prendre une mauvaise décision qui sera lourde de conséquences. Cette erreur le poursuivra sa vie durant à mon plus grand désarroi car plus qu'un autre j'aurai aimé qu'il s'en sorte et je suis restée nouée devant un tel acharnement du sort ...

Ce livre est magnifiquement écrit même si pour moi il y a certaines longueurs. Il est riche d'une multitudes d'informations tout en nous transportant. C'est ce qui fait de Philip Roth un grand je suppose.

Un coup de coeur !


-------------------------------------------------------

Edition Gallimard
Date de parution 2012

16 commentaires:

  1. Un de mes coups de cœur de la dernière rentrée littéraire. J'ai adoré !

    RépondreSupprimer
  2. Tu lis à une vitesse folle en ce moment ...pas facile de te suivre...mais c'est toujours avec plaisir...jamais lu Roth^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Normal, j'étais en vacances et là je fais le pont ! ^^

      Supprimer
  3. Une maladie hélas pas encore totalement disparue!

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai pas lu Philippe Roth depuis bien longtemps alors pourquoi pas si l'occasion se présente.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus je n'avais jamais lu jusqu'à il y a peu. Maintenant, il fait partie de mon panthéon !

      Supprimer
  5. Roh je n'ai jamais vraiment prêté attention à ce livre, mais là tu as su me décider ! Dès sa parution en poche, je l'achète ! Cela ne devrait pas tarder.

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ai jamais fini un Roth...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas Moka !

      Supprimer
  7. Malgré les longueurs, je suis tentée.

    RépondreSupprimer
  8. Il est dans ma PAL. Je vais le passer au dessus de la pile.

    RépondreSupprimer