Ce sera le roman graphique de l'année en ce qui me concerne. Un coup de cœurmonumental !

habibi graig thomson


Vendue à un scribe alors qu'elle n'est qu'une enfant, Dodola va y faire son premier apprentissage avant de voir son mari mourir sous ses yeux et d'être enlevée par des voleurs.
Elle réussira à s'échapper et trouvera refuge dans un bateau au milieu du désert avec un petit garçon prénommé Sam. Ensemble, ils vont finir de grandir dans cet étrange décor au fil des mythes, contes et légendes que raconte la jeune fille pour lui afin de se préserver du monde violent et cruel qui semble les entourer ...

Je ne sais pas par où commencer tellement il y aurait de choses à dire sur cet album. Sur le plan général je retiens son onirisme, son érudition et sa sensualité. Commençant par la sensualité et l'érotisme qui se dégage de ce livre à travers des contes dignes des milles et une nuit. Graig Thomson a su créer une atmosphère capiteuse dans laquelle semble éclore toute la sensualité du monde. Pourtant il traite de la sexualité sans tabou aucun n'hésitant pas à montrer des scènes de viol, des coups, ... Sans parler des débordements tels que l'inceste, l'homosexualité, la transsexualité  ... le tout enrobé dans une atmosphère orientale dans laquelle le terrible vient côtoyer le plus pur des sentiments.

Cependant, au delà de cette atmosphère je suis restée totalement subjuguée par l'érudition de ces histoires qui mariées divinement certaines traditions musulmanes et chrétiennes. La langue épousant la magie sans jugement aucun car et c'est là que je le mets au panthéon : Graig Thomson ne juge pas mais éclaire de façon subtile et là je reste admirative !

Je ne vous parle même pas du graphisme en noir et blanc somptueux car entremêlant avec art les signes la magie, les corps, les décors, ... C'est juste impressionnant de beauté !

Une oeuvre d'art !


Lu dans le cadre du mercredi c'est BD chez Mango.