Mon coup de coeur absolu !
l entrevue manuel fior

Dans un futur proche en Italie, Raniero, psychologue, croit voir dans le ciel une présence extraterrestre alors qu'il est sur la route ce qui va l'envoyer droit dans un champ... Une fois rentré chez lui, on se rend compte que sa femme est sur le point de le quitter mais ne se laissant pas abattre, il continue à se rendre dans l’hôpital psychiatrique dans lequel il exerce.
C'est alors que lui arrive une nouvelle patiente, Dora, 21 ans, qui souffrirait d'hallucinations, étonnamment elle aurait vu la même chose que lui. De plus, elle prétend être en contact télépathique avec lui et appartiendrait à une convention basée sur la non-exclusivité émotive et sexuelle ... Raniero est de plus en plus troublé, d'autant plus qu'une violente agression a fait partir définitivement sa femme. Il va progressivement perdre ses repères ...

Ce livre m'a totalement submergé. Dès la première planche j'ai plongé en apnée totale dans l'histoire. Le tout premier dessin est à couper le souffle  (je dois être très sensible aux images !). C'est une image en noir et blanc d'une ville vue du ciel encadrée par un semi flou, une image d'une surprenante réalité. Là j'étais déjà totalement embarquée. Puis, j'ai fait la connaissance de Raniero et comment ne pas être touché par cet homme qui écoute, subit la parole, les colères, les ressentiments d'autrui sans jamais révéler sa propre part de souffrance  Il est touchant de générosité et l'amour qu'il voue à sa femme ne peut que faire rêver, sans compter les valeurs qu'il semble avoir, son attachement au passé et sa nostalgie. Bref, vous l'aurez compris le personnage dépeint par Manuele Fior est plus que sympathique même si certaines petites choses peuvent nous déranger.

Lorsque Dora arrive, elle semble au préalable froide et m'a donné l'impression de n'être qu'un instrument au service de sa mission. Pourtant, très vite sa fraîcheur, son innocence et sa naïveté m'ont emporté. Je voyais bien et souhaitais qu'il se passe quelque chose entre ses deux êtres mais Manuele Fior m'a conduit dans un endroit auquel je ne m'attendais pas et j'adore être surprise !

Comme vous l'aurez compris je suis sous le charme complet de cet auteur. Son trait fluide, la réalité et l'imaginaire qui transparaissent dans son dessin constitue un univers poétique dans lequel j'ai pris un plaisir fou. Je n'ai pas lu malheureusement : 5000 kilomètres par seconde qu'il a déjà publié et auréolé de multiples prix internationaux mais une chose est sûre je vais tout faire pour me le procurer !



Manuele Fior : "A 38 ans. il est né en Italie et vit à Paris. Après des études d'architecture à Venise, il s'installe à Berlin, puis Oslo, avant de s'établir à Paris. Il collabore régulièrement avec de nombreuses revues internationales."



Merci à Eveline des éditions : Futuropolis qui est décidément un éditeur qui édite des ouvrages d'une grande qualité.

Lu dans le cadre du mercredi c'est BD chez  Mango !