Avenue des géants de Marc Dugain

Un livre que j'ai vu revenir plusieurs fois comme coup de coeur de blogueurs et blogueuses. Il me fallait donc voir de quoi il retournait ...

Al Kenner est un enfant maltraité par sa mère qui le pousse à dormir dans la cave à côté de la chaudière. En grandissant, il révèle très vite un coefficient intellectuel supérieur à la moyenne. Cependant, cet ado de 2,20 m rejeté des siens va être conduit à commettre l'irréparable et assassiner ses grands parents le jour de la mort de Kennedy.
Sa vie s'en trouvera bouleversée à jamais. La société le jugera irresponsable et le fera interner dans un hôpital psychiatrique avant de le relâcher et de le réhabiliter. De son côté, il n'aura de cesse de lutter contre le mal qui l'habite et ses mauvaises pensées ...

Marc Dugain a su tracer avec une réalité surprenante le portrait psychologique d'un tueur en série. Il faut savoir qu'il s'est inspiré d'une histoire vraie, celle de ED Kemper, comme source d'inspiration. Autant dire que j'ai été totalement happée par l'histoire et je ne vous parle même pas de la fin époustouflante ... Les quelques longueurs m'empêchent juste d'en faire un coup de coeur ...

Ce livre nous apprend beaucoup sur la société américaine des années 60, le mouvement hippie et le pacifisme qui se heurtaient à certaines mentalités plus conservatrices. Mais plus qu'un portrait de la société c'est surtout celui de Al qui m'a passionné. L'auteur a réussi la gageure d'en faire un personnage presque sympathique malgré les horreurs commises ...

J'ai aimé la lutte de cet homme contre la perversité de sa mère qu'il faisait tout pour fuir mais que les circonstances de la vie l'obligeaient à côtoyer  Cette femme qui a fait de lui le tueur dénué d'empathie qu'il était devenu. Sa lutte pour comprendre et soumettre le mal qui l'habitait en étudiant la psychiatrie. Son envie d'être monsieur tout le monde pour finir par se heurter au mur de la seule personne qui l'en empêche ...

Un livre passionnant. Moi qui ne pensait pas aimer les polars, je suis totalement revenue sur ma position !

---------------------------------------------------

Edition : Gallimard
Date de parution : 2012
361 pages



19 commentaires:

  1. Un bouquin qui m'a scotchée... Heureusement je ne savais rien avant du vrai personnage dont Dugain s'est inspiré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus. Je ne m'en suis rendu compte à la fin...

      Supprimer
  2. Il m'attend sagement dans ma PAL.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne tarde pas trop, un bon moment t'attend !

      Supprimer
  3. Moi non plus je ne suis pas polar, mais là !! Il ne faut pas aller voir la vie du héros sur internet avant, pour se garder tout le suspens !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par contre, voir à quoi il ressemble après donne encore un autre tour à l'histoire !

      Supprimer
  4. ça n'est pas vraiment un polar, plutôt un roman noir, très intéressant ceci dit, il interroge beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, je pense qu'on peut aussi bien le ranger dans le roman noir, que le polar ou le récit ... Pour le reste, je suis d'accord avec toi : il est très intéressant ! ;-)

      Supprimer
  5. C'est un livre qui m'a beaucoup marquée, et même hantée après la dernière page. J'ai trouvé ça assez fascinant ce voyage psychologique dans la tête d'Al Kenner/Ed Kemper. Dugain a fait un travail assez impressionnant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends. C'est vrai qu'il m'a fortement marqué aussi... J'ai lu une interview de Marc Dugain concernant ce livre. Il n'a pas rencontré le véritable meurtrier, n'a pas voulu entrer dans les détails ou l'analyse pure mais c'est l'énigme psychologique qu'est cet homme qui lui a donné la base pour construire son récit. Ce roman soulève toutefois des questions très intéressantes sur la psychologie, l'hérédité ou la perversité ...

      Supprimer
  6. Beaucoup en ont fait un coup de cœur. Le coté polar me rebutait mais après l'avis enthousiaste de Canel tu vas finir par me convaincre définitivement de me le procurer au plus vite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au delà du polar, on est surtout dans un formidable portrait psychologique construit totalement par l'auteur passionné par ce qu'est un être humain !

      Supprimer
  7. Je le remets à mon programme. Il y était déjà mais comme j'ai un nouveau carnet, je l'ai oublié. Merci de me redonner l'envie de le lire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien Mango. Je te souhaite une belle lecture !

      Supprimer
  8. Cela pourrait me convaincre de lire des polars...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si c'est le cas, je lirai tes posts avec plaisir !

      Supprimer
  9. Un polar un peu à part, tout de même, très littéraire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est ce qui fait sa particularité !

      Supprimer
  10. C'est étrange malgré tout le bien que j'entends de lui, je n'arrive pas à m'y mettre, le sujet me rebute vraiment, alors que pour une dois qu'un polar est un peu littéraire, je devrais me jeter dessus!Ta chronique est très alléchante! Je vais laisser mûrir...

    RépondreSupprimer