rosalie blum camille jourdy bd

Ce n'est pas une nouveauté que je vous présente mais j'avais vu beaucoup de critiques positives de cette bande dessinée alors quand j'ai vu les trois tomes à la bibliothèque me faire de l'oeil, je n'ai pas pu résister ! Je ne vous présente que le tome 1. J'aurai pu les dévorer d'un coup mais j'ai préféré en dévoré un par jour histoire de faire durer le plaisir !



Vincent est un trentenaire qui vit seul depuis que sa petite amie est parti à Paris. Il espère toujours la retrouver et refuse de voir qu'elle s'est déjà éloignée. Les seules personnes qui l’entourent sont sa mère qui vit dans un appartement au-dessus de chez lui, qui adore jouer aux poupées et s'inventent des scénarios rocambolesques et son cousin passionné par la création de figurines érotiques et par les femmes. Un beau jour, quelque chose ou plutôt quelqu'un va venir bouleverser la vie de Vincent. Il rencontre Rosalie Blum. Il se met dans un premier temps à penser innocemment à elle car son visage ne lui semble pas inconnu. Puis, sans savoir pourquoi il va se mettre à la suivre ...

J'ai beaucoup aimé ce livre pour plusieurs raisons. On ne s'ennuie jamais Camille Jourdain s'est amusé à découper son livre d'une façon qui semble un peu farfelue mais qui en réalité suscite notre surprise est notre intérêt  En effet, le dessin peut aussi bien s'étaler sur une page entière, qu'être disposé dans des vignettes avec cadre puis sans cadre, superposer parfaitement le même dessin, avec texte sans texte puis le texte disparaît  les vignettes aussi ... Cela crée un effet un peu surprenant.

Camille Jourdy met en lumière la médiocrité et la solitude de la vie de Vincent. En effet, le voir se faire balader par sa petite amie, être obligé de supporter sa mère est une chose mais lorsqu'il se met à suivre Rosalie on se rend compte qu'elle semble souffrir de la même solitude et pourtant elle sort, va au cinéma, dans des bars, chanter dans une chorale ce qui ne peut que mettre en lumière les soirées que Vincent passe le plus clair de son temps devant son poste de télévision. On ne verse pas de larmes pour autant tout est raconté avec beaucoup d'humour.

Camille Jourdain joue aussi avec le côté voyeuriste que je ne pensais pas avoir (mais non pas moi !). Je voulais savoir ce que faisait Rosalie de ses soirées, ce qu'on pouvait découvrir dans ses poubelles, si elle n'avait pas de petits secrets cachés, ... Il est clair que pour le coup mon intérêt était sans faille.

J'ai bien sur très très envie de lire le tome suivant que j'ai gardé pour ...aujourd'hui !

Lecture faite dans le cadre du mercredi c'est BD chez notre Mango

.