Black Hole de Charles Burns




J'ai choisi cette BD totalement au hasard à la bibliothèque car il y avait un coeur indiquant qu'elle avait été un coup de coeur en 2007. Bien m'en a pris, cette bande dessinée, a obtenu, en 2006, le Prix de  l'Eisner Award du meilleur album est un bijou !



Dans la banlieue de Seattle au milieu des années 70, une étrange épidémie frappe des adolescents. Elle se transmet par contact sexuel et se manifeste de différentes façon chez celui qui en est atteint. Elle peut les défigurer totalement ou générer des tares plus facilement dissimulables. Par contre une fois la maladie contractée aucun retour en arrière n'est possible ...


C'est un formidable témoignage sur ce que vivent et ressentent les adolescents. Leur mal être et leur angoisse qui les font souvent bifurquer sur des voies parallèles afin de fuir, leur désir d'indépendance et de liberté, l'ennui qui semble souvent les atteindre, leur nonchalance, mais aussi leur cruauté sans compter celle des adultes auxquels ils sont confrontés. Nous avons là un formidable portrait de cette période que nous avons tous vécu et pour le coup c'est un voyage dans le passé qui nous est offert !


C'est avec un petit serrement que l'on voit ces adolescents suivre des voies parallèles que ce soit avec une musique qui paraissait à l'époque transgressive, Bowie mais aussi et surtout en plongeant dans l'alcool et les différentes substances illicites afin de s'évader. Effectivement c'est à un véritable voyage sous forme de trip auquel nous avons droit tout au long du livre qui m'a mis mal à l'aise car suivre des ados shootés en permanence c'est tout de même un peu dur vous en conviendrez ! C'est aussi l'époque du sida qui est évoqué par ce biais avec tous les tourments qui l'entourent.

Le graphisme est stupéfiant. Tout l'album est en noir et blanc et il y d'énormes aplats noirs. Le décor est réduit au strict minimum et les personnage très réaliste. Le tout contribue à rendre l'atmosphère lourde et réel. 





Charles Burns a grandi à Seattle dans les années 70. Il s'est fait connaître rapidement et a connu un succès grandissant  grâce à ses bandes dessinées et des projets d'une extraordinaire variété : Couverture d'album d'Iggy Pop, du Time, du New Yorker, ...


Date de parutionNovembre 2006
EditeurDelcourt G. Productions
CollectionContrebande
Format17cm x 27cm
Nombre de pages375

Lu dans le cadre du mercredi c'est bd chez Mango


Lu également dans le cadre de ma participation au challenge : "A tous Prix" chez Laure

A tous prix



18 commentaires:

  1. J'avais adoré cet album. Quelle claque, quelle découverte... et quelle plongée dans un univers totalement différent de ce que je peux lire habituellement. Bref, je suis encore sous le charme je crois ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est un univers très particulier et très déstabilisant mais quel plaisir !

      Supprimer
  2. Je ne lis pas du tout les albums pour le moment mais je suis contente d'avoir ce titre dans le challenge car si un jour je m'y intéresse, je commencerais surement par celui-là ;) Merci pour ta participation et bonne journée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien Laure. Merci surtout à toi pour avoir pensé à organiser ce challenge. Belle journée !! :-)

      Supprimer
  3. Je ne l'ai pas lu mais j'en ai toujours entendu parler en bien. Je suppose qu'il doit être à la médiathèque. Il faudra que j'y pense en y allant la semaine prochaine.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai la chance par médiathèque d'avoir lu la version comics, par tome, pas l'intégrale... et c'est d'une force ! Très, très bon "Black Hole". Après l'univers de Charles Burns est vraiment spécial... mais à découvrir ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui particulier mais pour qui aime se laisser surprendre c'est l'idéal !!

      Supprimer
  5. le hasard fait souvent bien les choses

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait d'ailleurs que je lui laisse une plus grande place quand je vais à la bibliothèque !! ;-)

      Supprimer
  6. Je retiens vraiment l'allégorie du SIDA, sur ce bouquin. J'ai vraiment retrouvé l'exclusion sociale dont est porteuse cette maladie.
    Et moi aussi, ça a été une grosse claque...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une lecture choc comme on les aime !! ;-)

      Supprimer
  7. Les avis sont unanimes à ce que je vois...! Je note, forcément !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis surprise, étant une bd pour le moins dérangeante je m'attendais à quelques retours négatifs !!

      Supprimer
  8. Un chef-d'oeuvre qui fait partie de mon Top-10 de tous les temps !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors je veux bien que tu me donnes la liste des 9 autres !! ;-)

      Supprimer
  9. Le dessin noir et blanc que tu montres en exemple est magnifique. Si l'ensemble est dans le même style, je ne suis pas étonnée que cet album ait obtenu des prix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je confirme l'ensemble est dans le même style !

      Supprimer