I m singing in the rain

, , 2 comments


Ayant la chance de participer à Ecole et Cinéma avec mes élèves, cela me donne la chance de voir ou revoir de très bon films. Ainsi vendredi c'est avec une joie immense que j'ai revu : "Chantons sous la pluie". Ce film est du bonheur en barre. J'avais oublié à quel point il pouvait nous faire rire et sourire. (Je ne vous parle même pas du fou rire qui m'a pris en plein milieu du film !). Les élèves quand à eux ont adoré et ont applaudi à la fin du film. Je les ai rarement entendu autant entendu rire même les films comiques ne déclenchent pas tant d'éclats !


Don locwood est un acteur célèbre qui forme un couple (seulement au cinéma) avec Lina Lamont une belle mais ambitieuse actrice sans cervelle. Or Don rencontre une danseuse totalement méconnue dont il s'éprend rapidement suscitant par là-même, la jalousie de Lina. Seulement voilà, le cinéma qui était muet jusque là devient sonore et Lina a une voix aiguë et un cheveux sur la langue qui ne convient pas pour les rôles qu'elle joue. Kathy va alors lui prêter sa voix pour que le premier film qu'elle tourne ne soit pas un flop mais Lina loin de lui en être reconnaissante, va manipuler son monde pour que celle-ci travaille pour elle au risque de briser sa carrière.

Du cinéma muet au cinéma parlant :

Le film date du milieu du siècle mais l'histoire se déroule dans les années 20. A cette époque, le cinéma est muet mais pour couvrir le bruit des machines, il y a souvent un pianiste dans les petites salles qui joue ou un orchestre dans les salles plus grandes. Au Japon, un conteur est placé à côté de l'écran "un benshi" qui racontait l'histoire au fur et à mesure. Plusieurs fois, depuis 1895, des systèmes sont utilisés pour rendre les films sonores mais ce n'est qu'en 1927 que le premier film sonore : le chanteur de jazz sort provoquant un énorme engouement. A partir de là, très vite, les films seront également produits avec une bande son et c'est toute cette histoire à laquelle on assiste dans ce film. Au delà d'un film divertissant, c'est l'histoire d'une époque et les prémisses du cinéma tel qu'on le connait. Le cinéma américain particulièrement se rend compte que le son c'est aussi la musique et va alors produire des comédies musicales dont Chantons sous la pluie est héritier.



En couleurs de Gene Kelly et Stanley Donen, Etats-Unis, 1952, durée 103 mm

2 commentaires:

  1. C'est un vrai bonheur que ce film /comédie musicale, la vraie! Et Gene Kelly, une grâce, une allure..J'aime, j'adore!

    RépondreSupprimer
  2. Oui, c'est du bonheur en barre à prendre sans modération !! :-))

    RépondreSupprimer