l instant present musso

Mon premier Musso, je le confesse. La tentatrice qui m'a prêté ce livre et les collègues s'y mettant ont eu raison de moi ... Pour être tout à fait honnête, j'avais déjà fait une tentative et ...  Le livre m'était tombé des mains. Alors quand j'entendais : "Qui n'aime pas Musso de toute façon ?" Ma petite voix intérieure criait fièrement : "Moi, moi, moi !" alors qu'elle était cette frustration de ne pas avoir trouvé le Grall moi aussi ? Bref, oui, j'ai succombé !

L'histoire :


Boston, 1992, Frank Costello apparaît brutalement dans l'appartement de son fils Arthur qu'il n'a pas vu depuis des mois pour l'inviter à une soi disant partie de pêche. Arrivés au Phare des vingt quatre vents, leur résidence secondaire, Frank confie à son fils qu'il va lui léguer ce phare pour seul héritage, à la condition qu'il n'ouvre jamais la porte murée se trouvant dans la cave. 
Le soir même, Arthur se saisit des outils laissés intentionnellement et casse le mur abritant le mystère irrésolu qui semble tant terrifier son père. Derrière la porte se trouve une salle vide bétonnée, au sol meuble dans laquelle pénètre notre héros avant que la porte ne se referme sur lui.

Mon avis :


Je l'avoue ; j'ai dévoré le livre sans honte. Je pense même qu'il vous aurait été impossible de me le faire lâcher. Musso m'a attrapé et maintenu sans que je ne fasse preuve d'aucune résistance. Faible que j'ai été. Me voilà prise au piège de ses charmes incommensurables comme toutes celles avant moi et il ne me laissera pas avant de m'avoir fait goûter l'étendu de son imagination.

Je suis perdue !

-------------------------------------------------------------
Paru en mars 2015
372 pages