Call me by your name, un des plus beaux films d'amour de ces dernières années

call me by your name

Acclamé par la critique au dernier festival du film Sundance. Ce film est une éblouissante adaptation du livre d'André Aciman : Plus tard ou jamais aux éditions Grasset déjà récompensé par les prix du meilleur scénario adapté à la cérémonie des Oscars comme au BAFTAs.

Ce film narre la rencontre entre le jeune Elio (Timothée Chalamet), fils du professeur en archéologie Perlman (Michael Stuhlbarg), avec un jeune chercheur particulièrement séduisant, Oliver (Armie Hammer).



Invité dans la villa de son professeur en Lombardie durant l'été, le doctorant éveille l'intérêt du fils. Entre promenades ensoleillées et après-midi en bord de piscine, une idylle sensuelle naît entre les deux hommes.


Au delà de la quête d'identité du jeune Elio, l'histoire n'est pas celle d'un ange innocent découvrant son attirance pour les hommes mais au contraire celle d'un adolescent malicieux et facétieux au point d'en être parfois agaçant qui reste cependant touchant par sa sensibilité affichée.

Une grande élégance émane de cette histoire d'amour naissante. Aucune vulgarité. Rien n'est montré mais tout est suggéré. L'intérêt n'est pas porté sur les corps qui s'enlacent mais sur les âmes qui le font . Le père semble effacé, en retrait, pourtant il est là, comprend et il prendra toute sa force à la fin du film, lors d'un discours époustouflant de beauté, superbement bien écrit et joué.