Les larmes du seigneur afghan de Campi, Zabus et Pascale Bourgaux

les larmes du seigneurs afghans campi zabus bourgaux

Lumière sur une des parties du monde les plus fermées : le nord de l'Afghanistan. Zabu a voulu montrer certaines réalités en demandant à la reporter Pascale Bourgaux de raconter le film qu'elle a tourné dans le village de Dasht-e-Qaleh au Nord du pays.

Ainsi en 2010, Pascale Bourgaux est partie en reportage en Afghanistan qu'elle fréquente depuis plus de 10 ans. L'objectif était de retrouver Mamour Hasan un ami et seigneur de guerre ayant combattu contre les talibans au côté du commandant Massoud. Même si Mamour Hasan s'est construit un véritable fief dans son village de Dasht-e-Qaleh, la guerre, la pauvreté, la corruption à tous les niveaux avait commencé à avoir raison d'une partie de la population qui ne voyait pas d'un si mauvais œil l'arrivée des talibans.

Loin des clichés, on découvre tout d'abord le quotidien d'une reporter. Une femme touchante par son humanité. Une mère qui donne la vie alors qu'on risque de prendre la sienne, un être qui ne renonce pas dans sa recherche de la vérité, qui nous dévoile que parfois l'objet du reportage arrive à l'improviste et se construit sans qu'on s'y attende mais en attendant quand sa vie est suspendue à un fil il faut pouvoir trouver la force de s'accrocher. Puis, il y a ces événements, que le public n'apprend jamais ...

Loin des clichés, on entre dans la vie d'hommes et de femmes afghanes qui se battent pour leur survie. Le plus surprenant ce sont ces femmes afghanes qui ne comprennent pas pourquoi nous, les occidentaux, focalisons tant sur la burqa alors que pour elles les questions les plus graves sont ailleurs : comment vont-elles nourrir leur famille ? Où vont-elles trouver des médicaments ? Vont-elles pouvoir apprendre à lire ?

Puis, il y a ce chef de guerre, si loin de ce qu'on pourrait imaginer d'un guerrier, un homme à la tête haute, avec des convictions, sans compromission qui aurait pu profiter du système mais qui reste fidèle à ce qu'il est, un homme intègre et terriblement attachant.


Une BD qui marque et soulève de nombreux voiles comme de nombreuses questions. Une BD documentaire que vous pouvez prolonger avec le DVD :


La BD du mercredi :
Chez Moka du blog : "Au milieu des livres"


Editions : Aire libre
Date de parution : 7 mai 2014
80 pages




44 commentaires

  1. Ouh là je le veux, je suis fascinée par ce pays...

    RépondreSupprimer
  2. Campi & Zabus... et puis ce sujet-là ! Je ne connaissais pas du tout ce titre et je te remercie pour ta chronique. Je suis très (très) tentée !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien Mo et je comprends ta tentation ! ;-)

      Supprimer
  3. tu me rends curieuse ! merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
  4. je l'ai emprunté à la biblio mais rendu sans le lire, problème de timing... il faut que je pense à le reprendre car il me fait bien envie, merci pour le rappel!

    RépondreSupprimer
  5. Je ne connaissais pas du tout, à lire!

    RépondreSupprimer
  6. On est rarement déçu avec la collection Air Libre de Dupuis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je veux bien te croire je n'ai pas lu suffisamment de livres de cette collection mais j'y reviendrai.

      Supprimer
  7. J'aime les reportages en bulles, généralement ça s'imprime durablement en moi... Noté ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Si Zabus et Campi se cachent derrière ce titre, j'y vais sans hésiter une seule seconde.

    RépondreSupprimer
  9. Tu peux y aller les yeux fermés.

    RépondreSupprimer
  10. Vu la semaine dernière chez mon libraire... Tu enfonces le clou de l'envie

    RépondreSupprimer
  11. La BD et le DVD font très envie car on ne connaît souvent de ce pays que ce qu'en disent les infos...

    RépondreSupprimer
  12. Le sujet m'intéresse beaucoup. Ma médiathèque ne l'a pas mais j'espère bien le trouver en librairie.

    RépondreSupprimer
  13. Noté, merci pour la découverte !!

    RépondreSupprimer
  14. Ah oui ça m'intéresse. Ce genre d album, de récit me touche toujours.

    RépondreSupprimer
  15. Campi et Zabus m'avaient tellement émue avec Macaroni que je ne peux résister très longtemps surtout que le thème m'intéresse! Merci pour la découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Macaroni est dans mes albums fétiches aussi !

      Supprimer
  16. Bien tentée ! je viens de le mettre en réservation à la médiathèque du coup ;-)

    RépondreSupprimer
  17. J'aimerais bien découvrir, ça attise ma curiosité et ça a l'air très intéressant.

    RépondreSupprimer
  18. Je ne connaissais pas du tout ce titre ni cet auteur. J'essaie de lire des BDs et des romans plus variés ces temps-ci.

    RépondreSupprimer
  19. Pourquoi pas ? J'aime bien les auteurs.

    RépondreSupprimer