Ceux qui me restent de laurent Bonneau (graphiste) et Damien Marie (scénariste)

, , 14 comments

Récits entrecroisés de la vie d'un homme, Florent, dont la mémoire telle une flamme soufflée par le vent, éclaire, se cache, brûle les consciences de ceux qui restent ...

Florent a séduit son âme sœur en décidant de la surprendre mais c'est elle qui va retourner la situation en lui faisant une déclaration des plus surprenantes. Quelques années passent et ne reste qu'une petite fille qu'il se voit élever seul. Alors qu'ils sont tous deux sur un bateau les ramenant en France, Lily s'éloigne et s'égare laissant un père en proie au désarroi le plus profond. 

Allongé sur un lit, un homme de 70 ans, prend la décision de fausser compagnie à sa gardienne afin de rentrer chez lui. Cet homme n'est autre que Florent et par un coup du destin c'est Lily qui va se lancer à sa recherche. Leur passé se reconstruit alors à travers les lambeaux de souvenirs laissés par Florent et construits par Lily. Une histoire émouvante prend forme levant un voile pudique sur la maladie d' Alzheimer sans pathos mais avec justesse.

"J'ai passé ma vie à le fuir ... Et me voilà aujourd’hui incapable de passer une semaine sans le voir."

Un coup de cœur !


D'autres avis : Le carré jauneNouketteAntigoneJérômeLivresse des motsMidola quant au billet qui m'a donné envie c'est celui écrit par Yaneck
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Editions : Bamboo eds
Date de parution : 27/08/2014

14 commentaires:

  1. Tout le monde a aimé alors que moi moyennement. J'ai l'impression d'être passée un peu à côté. Je n'ai pas aimé les couleurs du tout. Par contre, j'ai aimé la façon dont on a abordé la maladie d'Alzheimer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le graphisme est très particulier, on aime ou pas ... C'est vrai que l'histoire est particulièrement bien traitée !

      Supprimer
  2. J'ai vu cette BD à ma médiathèque et je l'ai toujours évitée la pensant trop dans le pathos. Mais tu m'as tellement donné envie de la découvrir...

    Belle journée Cristie. Quel plaisir de te lire :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne crains rien rassure toi ! Je n'ai pas eu à sortir mes kleenex ! ^^

      Belle journée Cristina !!! Plein de bises !!

      Supprimer
  3. Magnifique ! Mon coup de cœur de l'année dernière !

    RépondreSupprimer
  4. Deuxième billet enthousiaste que je lis aujourd'hui sur cette BD qui m'a effectivement beaucoup émue. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un billet qui m'en avait donné envie ! ;-)

      Supprimer
  5. Une vraie claque ! J'en suis ressortie sonnée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il percute c'est ce que j'aime !

      Supprimer
  6. J'avais eu un gros coup de coeur également !

    http://twentythreepeonies.com/2014/09/10/ceux-qui-me-restent-damien-marie-laurent-bonneau

    RépondreSupprimer
  7. Mince, je suis passé à côté de ton article... Cet album fût mon coup de coeur de l'an dernier. Un petit bijou.
    https://chroniquesdelinvisible.wordpress.com/2014/08/27/ceux-qui-me-restent-la-bd-du-mercredi/

    Par contre, pour le pinaillage, le nom du scénariste, ce n'est pas Damien RICE, mais Damien MARIE ^^

    RépondreSupprimer