En chemin elle rencontre

, , 31 comments

Une BD un peu particulière mais que je classerai dans les indispensables ! C'est, en fait, un album collectif réalisé par de grands noms de la BD tels Kris, Christian Durieux, Didgé, Blondiau, Kroll, Alain Moreau, Daphné Collignon, ... sur les différents types de violence faites aux femmes : mariage forcé, viol, crime d'honneur, harcèlement sexuel au travail, ... 


La première chose que l'on découvre est cette magnifique couverture illustrer par Emmanuel Lepage auteur de : Un printemps à Tchernobyl ou Voyage aux îles de la désolation. Dans des teintes rosées, on y voit un visage féminin qui baisse la tête et ferme les yeux comme accablée par un poids. Il ressort pourtant de cette image une douceur qui contraste avec le sujet du livre. 

Puis, le livre s'ouvre et on découvre des mots laissés par les auteurs sur ce qu'ils pensent de la violence faite aux femmes et souvent le pourquoi ils se sont mobilisés, suivis de planches de BD vous l'imaginez très variées car liant différents illustrateurs et scénaristes sur différents thèmes de violence. 

J'ai beaucoup aimé le dessin de Dilliés qui est resté très succinct en ce qu'il s'est contenté de mettre deux illustrations sur une page. Une femme habillée sur le côté droit qui parait parfaitement commune. Puis, la même femme déshabillée et là on se rend compte que son corps et couvert de plaies et d'hématomes qui ne se voient pas à l’œil nu. C'est fort ! Cela fait réfléchir ! De la même façon, j'ai découvert le dessin de Jeanne Puchol, scénariste et dessinatrice qui nous montre une femme dont on ne voit jamais le visage. Les chaînes qu'elle porte se voient bien sûr sur le dessin elles sont symboliques mais là encore ce qui m'a touché c'est que l'on aurait aucun moyen de connaître les entraves de cette femme si on la croisait dans la rue. Cette façon de passer inaperçue nous renvoie nécessairement à notre responsabilité, même si l'on n'a pas toujours les moyens de savoir. La parole, notre attention aux autres et nos actes ne sont pas anodins.

Puis, il y a eu cette histoire : "Christina", l'histoire d'une jeune fille de 18 ans vivant en Moldavie et qui tombe amoureuse d'une jeune homme rencontré via le net. Elle croit avoir trouvé l'Eldorado et quitte tout pour le rejoindre dans notre pays et là subir le soir même le pire des sorts : des viols collectifs, pendant plusieurs jours. Elle sera vendu plusieurs fois dans plusieurs pays et finira par ne même plus savoir comment elle s'appelle. C'est très fort, très dur et cela bouscule, voir nous frappe parfois à retardement mais c'est je pense nécessaire pour susciter une prise de conscience et renvoyer chacun à ses responsabilités.Le format BD quant à lui est fait pour toucher les plus jeunes.

" La violence faite aux femmes, si elle ne débouche pas fatalement sur des actes, commence toujours par les mots, des mots qui semble-t-il, et c'est bien le problème, ne sont pas si graves que ça ... "

Une BD indispensable !
Les avis de Noukette, de Mo et de Yaneck !
---------------------------------------------------
Des ronds dans l'O en coédition avec Amnesty International
septembre 2009
94 pages

31 commentaires:

  1. Tu parles si je suis convaincue!!!

    RépondreSupprimer
  2. Je note ! Merci pour cet indispensable ! Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  3. Vraiment très tentant en dépit de la gravité du sujet...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut l'avoir lu. Tu vois les choses différemment ensuite !

      Supprimer
  4. Je suis d'accord, c'est un indispensable... J'ai chroniqué les deux premiers volumes sur le blog, il me reste à lire le troisième tome... Il y a tant à dire sur ce sujet !
    http://aliasnoukette.fr/en-chemin-elle-rencontre/
    http://aliasnoukette.fr/en-chemin-elle-rencontre-les-artistes-se-mobilisent-pour-le-respect-des-droits-des-femmes/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je compte bien lire le 2 et lui consacrer un billet. J'espère le trouver à la bibli !

      Supprimer
  5. Indispensable en effet, je note ..

    RépondreSupprimer
  6. Une BD qui m'avait marquée également. Il faudrait que je la reprenne car à la lecture de ton billet, je me rends compte que j'ai oublié de nombreux éléments !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette BD ne m'appartient pas, je l'ai emprunté mais c'est le genre de BD que je relirai aussi !

      Supprimer
  7. Ca fait longtemps qu'elle me tente celle-ci... je ne devrais donc plus trop tarder à la lire...

    RépondreSupprimer
  8. Pour les jeunes, mais à partir de quel age ? Parce que le sujet est pour tous les ages, mais la façon dont il est abordé peut parfois heurter

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas avant 16 ans je pense ! C'est quand même dur et l'objectif est une prise de conscience pas un traumatisme !

      Supprimer
  9. je suis subjuguée par la beauté de la couverture Un sujet grave... mais comme tu le dis si bien un indispensable...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup cette couverture aussi !

      Supprimer
  10. Toujours pas lu cet indispensable...

    RépondreSupprimer
  11. Noukette me l'avait prêtée et j'avais aussi été remuée par cet ouvrage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ne pas l'être ? C'est même parfois éprouvant mais quelle claque !

      Supprimer
  12. Tu fais bien de me rappeler que cette BD existe.

    RépondreSupprimer
  13. J'ai croisé ce titre plusieurs fois sans oser me plonger dedans. La prochaine fois, je l'emprunte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement elle en vaut la peine Midola !

      Supprimer
  14. C'est une histoire qui m'a bien marquée aussi.

    RépondreSupprimer