L'homme qui plantait des arbres de Jean Giono


Depuis la rentrée, j'attends avec impatience ce moment où les élèves vont me dire : "Maîtresse, vous pouvez acheter ce livre pour notre classe !". Il faut dire que nous travaillons sur des extraits littéraires de roman et manifestement aucun des textes choisis n'avait suscité l'étincelle attendue jusqu'à la lecture cette semaine
d'un extrait de L'homme qui plantait des arbres de Jean Giono. Heureusement, le livre était disponible dans la classe. Heureusement, la demande a été formulée un vendredi, jour de la lecture offerte. J'ai donc mis de côté le livre que j'avais prévu de leur lire en lecture partagée et je me suis lancée sur la nouvelle de Giono. Lorsque j'ai refermé la dernière page j'ai entendu un murmure : "C'est beau !". Un moment suspendu comme je les aime ...

C'est l'histoire incroyable d'un berger vivant dans la solitude des montagnes après avoir perdu sa femme et son enfant et qui chaque jour, va planter des glands, après les avoir méticuleusement trié. Dans ce territoire désert, il va, à force de persévérance et de don de soi, faire naître une forêt d'où la vie va renaître ...

Porté par une écriture magnifique, Jean Giono nous offre un hymne aux valeurs humaines par le biais de son héros. Cet homme qui a lui seul à fait naître la vie dans un territoire hostile que beaucoup ne cherchaient qu'à fuir.  

 " Pour que le caractère d'un être humain dévoile des qualités vraiment exceptionnelles, il faut avoir la bonne fortune de pouvoir observer son action pendant de longues années. Si cette action est dépouillée de tout égoïsme, si l'idée qui la dirige est d'une générosité sans exemple, s'il est absolument certains qu'elle n'a cherché de récompense nulle part et qu'au surplus elle est laissé sur le monde des marques visibles, on est alors, sans risque d'erreurs, devant un caractère inoubliable."

On perçoit aussi un hymne à la nature, il faut voir avec quels mots, il nous conte sa flamboyance et sa renaissance ... Mais on perçoit aussi un dégoût de ce que l'homme porte en lui de destruction. Il ne nous cache pas les ravages des deux guerres mondiales ainsi que de l'utilisation des moyens techniques qui permet de détruire tant de paysages. C'est un texte qui trouve une résonance de nos jours et questionne aussi bien sur l'humain que sur notre environnement.

------------------------------------------------------
Editions Gallimard
1998

7 commentaires:

  1. Très joli thème et plus que jamais d'actualité...

    RépondreSupprimer
  2. J'adore ! Je le prête en série dans les classes, c'est un roman magnifique qui a toujours un beau succès.

    RépondreSupprimer
  3. J'adore ce petit livre, c'est vraiment une belle découverte de l'auteur :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est aussi une belle entrée pour faire sa connaissance ! ^^

      Supprimer
  4. Je l'ai justement lu hier soir. Quelle beauté et quelle bonté dans l'écriture... je comprends que les enfants aiment ce texte. Je pense le faire lire à mon fils de 8 ans.

    RépondreSupprimer