Le divan de Staline de Jean Daniel Baltassat

, , 16 comments

Danilov est un jeune artiste dans la Russie de 1950, qui va un jour croiser la route de la belle et intrigante Vodieva, maîtresse de longue date de Staline. Offre lui est faite de réaliser un monument à la gloire éternelle du "Petit père du peuple".
C'est donc emplie d'espoir qu'il part rejoindre Staline et sa maîtresse, dans sa Datcha, en Géorgie. Dans le bureau, un canapé identique à celui dont se sert Freud, "le charlatan" comme l'appelle Staline qui le déteste autant qu'il l'admire, voit s'allonger le tyran qui prend plaisir à se remémorer ses rêves, ses femmes, sa mère, Lénine, ... qu'il raconte à la belle Vodevia installée sur le fauteuil. Un homme qui ne vieillissant mais formidablement intelligent qui ne peut se permettre de montrer la moindre faiblesse. Même usé par la vie, Staline marque un goût certains pour le jeu et à l'art d'habiller la vérité comme de régler les destins qui ne laisse pas de place au hasard ...

C'est un roman fort détaillé qui livre un portrait précis de Staline. On y découvre un homme féru de cinéma américain, aimant le tabac et le cognac. D'une certaine paranoïa qui peut d'un claquement de doigt faire déporter un individu. Un homme d'ombres et de lumière qui s'attache aux femmes qu'ils fréquentent allant même jusqu'à leur être fidèle mais qui n'hésite pas à s'en débarrasser lorsqu'elles ont fait leur temps, un homme qui lorsqu'il déteste, aime. Un homme qui est revenu de l'enfer contre toute attente et d'une trempe peu commune. Un homme à la fois impitoyable et fragile ...

Au delà du portrait de Staline que nous livre l'auteur et qui nous apparaît bien plus complexe qu'il n'y parait, j'ai apprécié tout le travail de documentation à laquelle s'est livré l'auteur. On y apprend les conditions de déportations de certains individus considérés comme ennemis de l'état et l'horreur de cette déportation dans l'île de Nazino. Autant la première partie du livre est marquée par certaines longueurs autant la seconde partie se lit dans un souffle.

Un livre particulièrement intéressant !



Un grand merci à Babelio et aux éditions du Seuil !

Lu dans le cadre de la rentrée littéraire chez Hérisson!

3/6

------------------------------------------------------
Editions du Seuil
Date de publication : août 2013
308 pages



16 commentaires:

  1. a priori, le thème me rebute un peu mais au final pourquoi pas puisque tu nous le conseille :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ta réticence mais je pense qu'il en vaut la peine !

      Supprimer
  2. Pareil que Yuko, mais je ne vais pas en faire une priorité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis en attente comme ça sur certains livres moi aussi !^^

      Supprimer
  3. Je manque terriblement de temps pour lire les romans qui me font le plus envie alors un livre sur Staline...non, décidément... aucune envie de mieux connaître un tel individu, même si le livre est bien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une rencontre que je ne regrette pas pour ma part !^^

      Supprimer
  4. Les lyc"ens qui participent au Prix Goncourt des lycéens vont apprécier alors.

    RépondreSupprimer
  5. Je ne doute pas qu'il doit être très intéressant, mais vraiment peu pour moi pour le moment...

    RépondreSupprimer
  6. Voila un sujet qui ne m'attire pas du tout. Une impasse s'impose^^

    RépondreSupprimer
  7. Apparemment, l'auteur arrive à rendre sympathique ce personnage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas totalement mais il nous en montre des facettes inhabituelles.

      Supprimer
  8. Pourquoi pas s'il croise ma route. Le thème me paraît intéressant, j'aime bien les romans qui ont en arrière-fond un évènement historique ou qui évoquent un personnage historique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était pourtant un pari risqué de vouloir entrer dans l'intimité d'un tel homme mais l'auteur s'en est bien tiré !

      Supprimer