Guide du loser amoureux de Junot Diaz


"Je suis pas un sale type. Je sais l'impression que ça donne, celle d'un mec sur la défensive et sans scrupules, mais c'est vrai. Je suis comme tout le monde : faible et plein de défauts, mais avec un bon fond."


Junot Diaz a la plume nerveuse, énergique et percutante. Son anti-héros, Yunior, est l'archétype du Dominicain ; vivant en banlieue, passionnée de femmes : épouses, maîtresses, petites amies, blacks, blanches, dominicaines, asiatiques, ... ayant une soif infinie d'amour et reconnaissant cette faiblesse inexorable. L'amour le tient toujours ; qu'il soit obsessionnel, fou, léger, éternel, ... Il reste le point de mire de sa vie, faisant table rase de ses expériences, sa raison, ses échecs.

Ce recueil de nouvelles, découpé en chapitre qui porte le nom d'une femme, est savoureux en ce qu'il est tendre et drôle à la fois car l'auteur ne manque pas d'humour. En arrière plan sont sous tendus des thèmes importants comme la diaspora, la maladie au sein d'une famille, la pauvreté, ... mais conté avec une telle énergie ravageuse que cela nous tient éloigné du pathos.

Puis, le personnage principal est particulièrement attachant car terriblement humain. Mon seul bémol aura été le spanglish que l'on trouve tout au long du livre et qui a gêné ma lecture, ainsi que certaines scènes répétitives. Ce fut néanmoins un moment de lecture agréable !


Merci à toi Jérôme d'avoir pu satisfaire ma curiosité !

Lu dans le cadre du challenge de Hérisson !

5/6
--------------------------------------------------------------
Edition Plon
2013
186 pages

14 commentaires:

  1. Quelle langue nerveuse, hein ? Moi j'ai aimé le splanglish même si je n'ai pas toujours tout compris. C'est un langage constitutif de cette communauté il me semble.

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai jamais pratiqué l'espagnol donc je n'ai compris aucun des termes ce qui m'a un peu frustré. J'aurai aimé accéder à tout ! Tu me trouves exigeante ? ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Coucou,

    Quelle surprise que de retrouver ici un livre de JUNOT DIAZ. j'ai découvert en juin dernier Un autre de ses romans que j'ai beaucoup aimé, La Brève et merveilleuse vie d'Oscar. J'avais beaucoup apprécié le style particulier de l'auteur bie que certainement plus caustique que tes nouvelles. Du coup je vais sans doute me pencher sur cet autre ouvrage...
    Comme toujours que de bons choix on trouve chez toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Emmanuelle,

      Je serai partante pour le dévorer. Je sais en plus qu'il a eu le prix Pulitzer !
      Quelques points communs on a surtout !^^

      Supprimer
  4. J'avoue que malgré votre enthousiasme à Jérôme et à toi je ne sais pas si ça pourrait me plaire...

    RépondreSupprimer
  5. Je pense le lire prochainement, je pense que ça pourrait me plaire, mais bon, un prochainement vers 2014 plutôt. PAL-deborded...^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah le problème de la PAL qui pousse qui pousse !^^

      Supprimer
  6. Après tout, il n'est aps si long, et malgré ton bémol, je me laisserai bien tenter.

    RépondreSupprimer
  7. Ah ah ! Tu es la deuxième à le chroniquer. Et vous m'avez fait envie tous les deux !

    RépondreSupprimer
  8. Tu m'intrigues, tu m'intrigues ! Je ne pense pas que je me serais retournée dessus sans ta chronique, mais tu m'as donné envie de tenter cette lecture :)

    RépondreSupprimer