Julia et Roem de Enki Bilal


Comme je me l'étais promis, je poursuis ma découverte de l'univers de Bilal avec cet album qui fait suite à son Animal'z.

Dans un univers apocalyptique suite à un dérèglement climatique, Lawrence, un ancien aumônier de l'armée au volant de sa voiture, tombe sur deux jeunes hommes déshydratés  Roem et son ami Merk. Après les avoir secouru, il les engage à le suivre dans ce qui reste d'un hôtel où ils feront la connaissance d'une famille survivante et d'un homme étrange, Paris. Roem et Julie vont succomber au premier regard mais très vite les tensions qui regnent entre les deux clans seront un obstacle à leur amour naissant. On comprend vite au travers des différents protagoniste que c'est la célèbre pièce de Shakespeare qui se rejoue là, Roméo et Juliette. Le tout est de savoir si le destin de Julia et Roem est scellé et leur fin aussi dramatique ...


Le graphisme m'a encore une fois séduite, il n'y a rien à dire son coup de crayon est juste, froid, bien placé. De ces paysages épurés, noyés dans un épais brouillard dont les teintes sombres savent si bien en faire ressortir toute la froideur. On en sentirai presque les relents du pétrole et des gaz de ces paysage de fin du monde. Les personnages s'en trouve d'autant plus magnifiés, leur beauté et leur jeunesse aparaissant par contraste total avec le décor posé autour.

Le scénario mêle des extraits de la célèbre pièce de Shakespeare aux tracés de Bilal ce qui rend l'ensemble à certains moments poétique, voir somptueux. Seulement voilà, dès que Shakespeare disparaît de la bouche de nos personnages le scénario devient plat ce qui ôte toute harmonie à l'ensemble. Les personnages eux se font pantins d'une histoire qu'on connait trop bien ce qui fait que ce sentiment de déjà vu gêne la lecture alors que remanié de façon harmonieuse cela aurait pu être une belle oeuvre originale et poétique.

Je reste sur un sentiment de frustration et une impression d'avoir été confrontée à quelqu'un qui semble surfer sur son succès mais manque cruellement d'inspiration !!


 Lu dans le cadre du mercredi c'est BD chez notre Mango !!



Date de parution01/05/2011
EditeurCasterman
CollectionAuteurs
Format24cm x 32cm

12 commentaires:

  1. Non, rien à faire, je n'arrive pas à aimer le style Bilal... :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends. De mon côté je me serai au moins fait une idée sur son oeuvre. Paradoxalement, je me dis que le meilleur était peut être avant ces deux albums et je ne voudrai pas passer à côté car je sais qu'il a eu plusieurs périodes donc je lirai encore une tétralogie de lui qui confirmera ou non mon ressenti !

      Supprimer
  2. J'ai arreté d'acheter Bilal après avoir lu Animal'z. Vu ce que tu en dis, je ne regrette pas. Pour me consoler (parce que j'aim"e quand même ce qu'il faisait), je relis ses anciens albums ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'abandonne pas aussi facilement. Je vais tester ces fameux anciens albums dont tu parles !!

      Supprimer
  3. Toujours pas tenté par Bilal. Tu confirmes que je fais bien de ne pas m'y intéresser de plus près.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas je me dis qu'il doit y avoir autre chose ...

      Supprimer
  4. Je n'ai jamais lu du Bilal, par contre ce que j'ai pu en voir au niveau de son trait me plait a priori...
    Mais comme tu le dis il ne faut pas que le dessin il faut aussi une histoire et un scénario sinon bof !
    Bises @ plus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, question graphisme c'est le top !

      Bises.

      Supprimer
  5. J'ai lu Bilal (dont cet album) il y a quelque temps et je n'accroche pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est à se demander où sont ses fans !!

      Supprimer
  6. Mince... Je n'ai jamais rien lu de lui. Il faudrait que je me fasse une opinion quand même !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne fais pas la même erreur que moi et commence par les premiers albums ; il semblerait qu'ils soient d'un plus grand intérêt ! ;-)

      Supprimer